La société de défiance et les distorsions de marché

Confiance et réglementation Il existe quelques mécanismes simples au travers desquels l’interférence de l’État dans le fonctionnement des marchés est génératrice de défiance. Il y a tout d’abord les mesures qui visent à protéger les plus faibles dans une transaction, et qui pourraient être un facteur de confiance, mais qui débouchent bien souvent sur des comportements opportunistes. Par exemple, les lois qui protègent les locataires et rendent leur expulsion diffic

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Gilles Saint-Paul

Gilles Saint-Paul

Professeur à l’École normale supérieure (PSL) et à l’École d’économie de Paris. Ancien professeur à l’université de Toulouse. Ancien élève de l’École polytechnique et du MIT, ingénieur des Ponts et Chaussées, a été chercheur au DELTA (École normale supérieure, Paris), ainsi que professeur à l’université Pompeu Fabra de Barcelone. En 2012-2013, professeur visiteur à la Paris School of Economics.A publié The Political Economy of Labour Market Institutions (Oxford University Press, 2000) et The Tyranny of Utility (Princeton University Press, 2011).