La révolution libérale en Israël et ses détracteurs

L’économie israélienne était, jusqu’aux années 1980, l’une des plus étroitement contrôlées par l’État dans le monde démocratique. L’absence d’alternance politique réelle entre 1948 et 1977 avait créé une économie aussi proche que possible de l’idéal corporatiste. Une élite politique, économique, militaire, culturelle et syndicale remarquablement homogène dirigeait toutes les affaires du pays. Quiconque n’était pas ashkénaze, la

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Armand Laferrère

Armand Laferrère

Ancien élève de l’École normale supérieure. Industriel. Dernier ouvrage paru : L’Éternité des Juifs (avec M. Sebbag, Odile Jacob, 2021).