La religion de Flaubert

Deux lettres Je commencerai par la lettre que Flaubert a envoyée à Louis Bouilhet de Jérusalem le 20 août 1850 et celle, datée du même jour, à sa mère. Bouilhet est son plus intime ami et avec lui il ne se gêne pas. Quand j’ai aperçu Jérusalem, ça m’a fait quand même un drôle d’effet. J’ai arrêté mon cheval que j’avais lancé en avant des autres et j’ai regardé la Ville sainte, tout étonné de la voir. Ça m’a semblé très propre et le

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés