La loi naturelle et le christianisme

Depuis l’encyclique Humanae Vitae (1968), le magistère de l’Église catholique s’attache à revivifier et développer le concept de loi naturelle, qu’il estime nécessaire face à un positivisme juridique dépourvu de références transcendantes. Cet effort s’est traduit en 2009 par un document de la Commission théologique internationale intitulé À la recherche d’une éthique universelle – nouveau regard sur la loi naturelle. Cette inflexion magistériel

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article