La double méprise

Quelle modernité ? La méprise est intellectuelle d’abord. Elle intéresse le cadre de pensée dans lequel s’inscrit l’actuelle pratique institutionnelle, de même qu’elle affectait la démarche du « Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions de la Ve République » qui inspira la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008. Par-delà des innovations souvent bienvenues, elle concerne l’entendement – c&rsqu

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Pierre Avril

Pierre Avril

Professeur émérite de l’université Paris-II Panthéon-Assas. Dernier ouvrage paru : Droit parlementaire (avec J. Gicquel, LGDJ, 7e éd., 2023).