La diplomatie française, les Juifs et les Arabes

La diplomatie française, les Juifs et les Arabes
 – page 1

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

David Pryce-Jones

David Pryce-Jones

Né à Vienne (Autriche). A étudié l’histoire à Magdalen College (Oxford). A été rédacteur littéraire de l’hebdomadaire The Spectator et a enseigné à l’université de Californie à Berkeley, ainsi que dans d’autres Colleges aux États-Unis. A notamment publié Paris in the Third Reich (1982), The Closed Circle (1989), et The War That Never Was (1995, trad. franç. La guerre qui n’a pas eu lieu, Grasset, 1996), ainsi que neuf romans. Actuellement Senior Editor de National Review à New York, mais vit à Londres. Le présent article se fonde sur les archives publiques du ministère français des Affaires étrangères. Une version en anglais a paru dans Commentary (mai 2005), qui a bien voulu nous autoriser à la traduire. L’auteur a complété et précisé son texte. Avec la traductrice, ils ont ajouté des citations qui ne figurent pas dans la version anglaise.