Jane Austen en Pléiade

Jane Austen, en Angleterre, est une institution. Qui aurait pu imaginer que cette fille du pasteur d’une paroisse de 300 âmes, cette femme discrète, qui resta célibataire, mourut à quarante-deux ans (1817) et ne quitta pas sa sœur Cassandra (on regrette d’ailleurs que ses lettres à Cassandra n’aient pas été retenues dans cette édition), soit aujourd’hui, avec ses six romans, un des auteurs anglais les plus célèbres au monde, adaptée moult fois au cinéma et à

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Christophe Mercier

Christophe Mercier

Ancien élève de l’École normale supérieure. Agrégé des lettres. Critique littéraire au Figaro et aux Lettres françaises. Dernier ouvrage paru : Longtemps est arrivé (Bartillat, 2019).