Intelligence particulière et aveuglement général

Ce qui distingue le généraliste du spécialiste, c’est que le généraliste reste cohérent à peu près partout, tandis que le spécialiste, beaucoup plus rigoureux que l’autre devant son objet spécifique, peut se muer en un agité confusionnel dès qu’il s’en éloigne.J’en ai, à point nommé, observé un cas assez aigu, le 23 mars 1994. Je venais d’assister à la leçon inaugurale d’Étienne Baulieu au Collège de France. Elle portait sur les « f

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article