Éloge de l’ironie nietzschéenne

C’est la première fois qu’est présentée, non seulement en français mais dans quelque autre langue que ce soit, à ce qu’il semble, une anthologie complète des poèmes de Nietzsche qui relèvent du genre trop négligé de l’épigramme. Pourtant, le philosophe poète avait lui-même donné ce nom d’épigrammes à ses brefs poèmes philosophiques, volontiers moqueurs et ironiques. Qu’est-ce qu’une épigramme ? Un genre poétique très ancien, de forme

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article
Karol Beffa

Karol Beffa

Ancien élève de l’ENS. Agrégé de l’Université et docteur en musicologie. Maître de conférences à l’ENS. Compositeur et pianiste. Derniers disques parus (chez Klarthe) : Talisman (2020) ; Media Vita (2022)  ; Galerie des glaces (2023).