Georges Nivat

A fait des études à Paris (École normale supérieure et Sorbonne), Moscou, et Oxford. A enseigné essentiellement à Paris-Nanterre et à Genève. Il est docteur honoris causa de l'Université Mohyla de Kiev, de l'Académie des Sciences de la Fédération de Russie (Maison Pouchkine de Saint-Pétersbourg) et de l'université de Kharbine. Ses travaux portent essentiellement sur le symbolisme russe (Andreï Biély), Soljénitsyne, et l'histoire de la mémoire russe. Derniers ouvrages publiés : Les Trois Âges russes (Paris, 2014) ; Les Sites de la mémoire russe (Paris, 2019) ; Rusofil (Moscou, 2020), Soljénitsyne et la France (Paris, 2021), Il a donné une autobiographie intellectuelle dans Vivre en Russe (Lausanne, 2009). Il a été le commissaire plusieurs expositions à Genève et Paris.

Mise à jour dans le numéro 173
Article Revue
Les manuels d'histoire en Russie depuis Nicolas Ier Printemps 2021
n° 173
Les Stalines de l'imaginaire Hiver 1980
n° 12
ÉLOGE DE LA BEAUTÉ ET DE L'ÉRUDITION
« Cioran, considérant la suite de merveilles inventées par la France depuis mille ans, lui accorde le droit de se reposer. De mon côté, j’ai décidé très tôt qu’il ne fallait pas se laisser impressionner par la décadence. J’ai cherché, enseigné et écrit pour faire revivre, au moins par la mémoire, quelques siècles de fécondité française. J’ai été jusqu’à apostropher l’État français et le sommer de faire passer toujours notre patrimoine et notre langue avant le soutien servile aux divertissements de masse. »
Pour Commentaire, le 18 août 2017

 Marc Fumaroli est avec Raymond Aron, Jean-Claude Casanova et Pierre Manent un des fondateurs de Commentaire. Retrouvez tous ses articles sur notre site.