À l’école de la démocratie américaine. Jacques Maritain et Yves Simon

Notre propos est de mesurer quelque peu l’impact de la démocratie américaine sur deux philosophes politiques chrétiens français, Jacques Maritain (1882-1973) et Yves Simon (1903-1961), et leur apport du thomisme outre-Atlantique1. Le philosophe Jacques Maritain et son disciple, élève et ami Yves Simon sont au cœur des échanges culturels, intellectuels et politiques qui se nouent entre l’Europe (la France en particulier) et les États-Unis à l’occasion de la Seconde Gue

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article

Thèmes abordés

Hubert Borde

Hubert Borde

Research fellow en science politique au Peace Research Institut Oslo (PRIO), enseigne l’éthique et les sciences sociales au Cours Diderot (Paris). Membre du Cercle d’études Jacques et Raïssa Maritain (CEJRM, Strasbourg), doyen honoraire de la Faculté de philosophie de l’ICT (Toulouse). Ses recherches portent sur la philosophie tardo-médiévale, l’histoire du thomisme baroque, la philosophie politique anglo-américaine et le thomisme contemporain (Jacques Maritain, Yves Simon). Dernier livre : Culture générale. Concours administratifs de catégorie A (ENA, IRA, ENM), tout-en-un : cours, méthodologie, QCM, sujets corrigés, lexique, (Ellipes, « Optimum », 2018).