Réduction de la dépense publique

Après les grèves de cet été dans les administrations et les services publics, un préfet de mes bons amis m’écrivait : « Ces grèves m’ont donné l’occasion de conduire une expérience intéressante. J’ai réussi à faire marcher tous les services de mon département avec quarante pour cent des effectifs. Sans inconvénient visible. » Et il concluait : « On ne peut p

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article