Le présidentialisme dégénéré

Quand une concussion avérée ou un soupçon de délit d’initié chassent de leurs fonctions officielles Christian Nucci, ancien ministre de la Coopération, ou Alain Boublil, ancien conseiller à l’Élysée et directeur du cabinet du ministre de l’Économie, finalement inculpé en 1991, l’intervention présidentielle commence par les soustraire ou s’efforcer de les soustraire à l’action de la justice, puis les recase dans de lucratives sinécures, le premier

La suite est réservée aux abonnés ayant un abonnement numérique...

Continuez à lire votre article en vous abonnant ou en achetant l'article.

S'abonner
Je suis abonné ou j'ai déjà acheté l'article