Logo
Les élections

La lettre du vendredi 16 avril 2021

Le 20 et le 27 juin auront lieu les élections départementales et régionales. Elles obéissent à deux modes de scrutin différents, purement majoritaire pour les premières et majoritaire avec représentation proportionnelle des minorités pour les secondes. Elles serviront à quelques-uns de galop d’essai pour de futures élections nationales ou locales. Elles serviront aussi aux partis pour tester leurs forces, nouer des alliances et mesurer leur influence. À l’évidence, elles sont moins importantes que l’élection présidentielle et les élections législatives. Mais elles seront largement commentées dans la perspective de l’élection présidentielle de mai 2022. Commentaire a toujours été attentive aux élections et aux modes de scrutin, régis par les lois les plus importantes des démocraties. Pour réfléchir aux élections de juin voici quelques articles publiés par la revue sur les élections locales et nationales et sur les modes de scrutin.

Second tour des municipales
Vagues vertes sur une mer d’indifférence

Pierre Martin
N° 171/Automne 2020

image Le premier tour des élections municipales s’est tenu le 15 mars. Le second tour, le 28 juin, plus de trois mois après le premier, a confirmé les dynamiques du premier : abstention record, percée écologiste dans les grandes villes, échec de La République en marche. La décomposition/recomposition du paysage politique français continue malgré la bonne tenue des partis traditionnels. [Lire l'article]

 

Les municipales de mars 2020
Un mauvais tour ?

Pierre Martin
N° 170/Été 2020

Le premier tour de ces élections le 15 mars, organisé alors que l’épidémie de coronavirus frappait déjà le pays, a été marqué par une abstention record, une très forte localisation du scrutin, un mauvais résultat pour la majorité gouvernementale, un échec de l’extrême droite, une percée attendue des écologistes et une résistance des partis traditionnels PS et LR. Celle-ci est plus explicable par des considérations locales que nationales. Ce fut en quelque sorte pour tout le monde un mauvais tour. [Lire l'article]

 

En Europe

Pierre Martin
N° 167/Automne 2019

image Fidèle à l’esprit des analyses faites par Alain Lancelot dans Commentaire en 1999, 2004 et 2009, ce second article s’intéresse à la question de la participation ainsi qu’au rapport de force entre les familles politiques et à l’éventualité d’un vote sanction contre les gouvernements nationaux. [Lire l'article]

 

En France

Pierre Martin
N° 167/Automne 2019

Ces premières élections intermédiaires de l’ère Macron ont été marquées par un échec relatif en termes électoraux et un succès relatif en termes d’opinion de la liste gouvernementale devancée par le Rassemblement national, l’effondrement des Républicains, le bon résultat d’EELV, l’échec de La France insoumise et la confirmation de l’effondrement du PS. [Lire l'article]

 

Le vote des Gilets jaunes

Olivia Grégoire
N° 167/Automne 2019

image Il ressort du suffrage du 26 mai 2019 une relative stabilité des rapports de force constitués avant l’éclosion des Gilets jaunes. Il n’y a pas eu de chute du parti majoritaire — comme c’est généralement le cas lors d’élections intermédiaires — ou de triomphe d’un parti alternatif — ainsi qu’aurait pu le laisser croire la forte sympathie dont jouit toujours le mouvement. [Lire l'article]

 

Sur la gauche radicale : le vote Mélenchon

Jérôme Fourquet
N° 159/Automne 2017

Par les thématiques qu’il a portées, par le type de campagne qu’il mit en œuvre lors de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a suscité un engouement dans le pays et notamment dans la jeunesse. D’après les données de l’Ifop, il a viré en tête parmi les 18-24 ans avec un score de 29 %, contre 23 % pour Emmanuel Macron et 21 % pour Marine Le Pen. Le niveau du vote pour le leader de la France insoumise se tasse ensuite tout en restant important dans les tranches d’âge intermédiaires : 24 % parmi les 25-34 ans et 21 % auprès des 35-64 ans, avant de décrocher très nettement parmi les seniors (12 % seulement), majoritairement acquis à François Fillon (39 %), et dans une moindre mesure à Emmanuel Macron (26 %). Cette segmentation par âge du vote Mélenchon, avec un ancrage très marqué parmi les plus jeunes générations, n’est pas sans rappeler le profil des électorats de Podemos en Espagne, Corbyn en Grande-Bretagne ou bien encore Sanders aux États-Unis. [Lire l'article]

 

Les élections italiennes du 4 mars 2018

Pierre Martin
N° 162/Été 2018

image Ces élections ont vu la percée du Mouvement Cinq étoiles et de la Ligue aux dépens du Parti démocrate de Matteo Renzi et de la Forza Italia de Silvio Berlusconi. Il en résulte des conséquences considérables pour la politique italienne et pour l’Europe. Aussi faut-il étudier attentivement ce scrutin. [Lire l'article]

           

Les élections législatives des 11 et 18 juin 2017

Pierre Martin
N° 159/Automne 2017

Ces élections législatives, organisées dans la foulée de l’élection présidentielle, comme en 1981, 1988, 2002, 2007 et 2012, ont constitué de fait les 3e et 4e tours d’une élection où l’ensemble du pouvoir national était en jeu. Après avoir écrasé le PS au premier tour de la présidentielle et sévèrement battu Marine Le Pen au second, Emmanuel Macron a vu ses partisans infliger une lourde défaite à la droite LR-UDI au premier tour des législatives et obtenir une nette victoire en sièges au second. [Lire l'article]

 

Un séisme politique
L’élection présidentielle de 2017

Pierre Martin
N° 158/Été 2017

image La victoire d’Emmanuel Macron, candidat centriste libéral, face à Marine Le Pen, après un premier tour caractérisé par l’élimination de François Fillon et de Benoît Hamon, les candidats des deux forces politiques ayant gouverné la France depuis plus de trente ans, et la percée de la gauche radicale derrière Jean-Luc Mélenchon font de cette élection présidentielle un séisme politique. Ces résultats sont la conséquence de la profonde crise politique que traverse le pays. [Lire l'article]

 

Les élections régionales de décembre 2015
Vers le tripartisme ?

Pierre Martin
N° 153/Printemps 2016

Ces élections ont été marquées, comme les départementales de mars, par une lourde défaite de la gauche, une forte poussée du Front national qui a cependant massivement échoué au second tour et une large victoire des listes LR-UDI-MoDem en termes de sièges et de présidences de régions. [Lire gratuitement l'article]

 

Les élections départementales de mars

Pierre Martin
N° 150/Été 2015

Ces élections ont été marquées par une défaite massive de la gauche et particulièrement du Parti socialiste, sanctionné comme aux municipales et aux européennes pour l’impopularité du pouvoir. Elles ont confirmé les nouveaux rapports de force électoraux des européennes de mai 2014 avec la percée du Front national à 25 %, l’effondrement de la gauche à moins de 40 % et la possible cristallisation d’un nouvel ordre électoral. [Lire l'article]

 

La gauche, la droite et les élections municipales

Pierre Martin
N° 146/Été 2014

image Ces premières élections intermédiaires du quinquennat de François Hollande ont été marquées par une nette défaite du Parti socialiste au profit de l’UMP, provoquant un changement de Premier ministre et le départ des Verts du gouvernement. Le succès du Front national n’a pas déstabilisé l’UMP et la gauche socialiste, de son côté, a été sanctionnée. [Lire l'article]

 

Gauche, droite et vote populaire

Florent Gougou et Pierre Martin
N° 145/Printemps 2014

Le vote des milieux populaires a bénéficié d’un regain d’intérêt ces dernières années. Au cœur des préoccupations de la gauche depuis sa défaite traumatisante de 2002, la question a pris une nouvelle dimension à la veille des élections de 2012. La plupart des observateurs diagnostiquent un recul de la gauche dans l’électorat populaire plus ou moins compensé par une progression dans les couches salariées supérieures, une double dynamique qui serait liée à l’abandon du réformisme social par le Parti socialiste et à la promotion d’un réformisme sociétal. [Lire l'article]

 

Le déclin des partis de gouvernement en Europe

Pierre Martin
N° 143/Automne 2013

Les travaux sur l’évolution de la social-démocratie sont à l’origine de cette réflexion qui étend l’analyse à l’ensemble des forces politiques pour s’intéresser à la capacité d’intégration des systèmes politiques d’Europe occidentale. À partir des résultats des élections législatives dans quinze pays d’Europe occidentale depuis 1945, nous allons analyser les évolutions des rapports de forces entre les principaux courants politiques, en particulier entre la social-démocratie et les partis de la droite modérée. Leur déclin commun après 1970 sera mis en rapport avec celui des grands partis de gouvernement, ses causes et ses conséquences. [Lire l'article]

           

Les élections législatives des 10 et 17 juin 2012

Pierre Martin
N° 139/Automne 2012

image Comme en 1981, 1988, 2002 et 2007, ces élections organisées dans la foulée de l’élection présidentielle ont de fait constitué les troisième et quatrième tour d’une séquence électorale à quatre tours. Elles ont été marquées par une large victoire du Parti socialiste qui dispose de la majorité des sièges avec ses alliés divers gauche. L’UMP a subi une nette défaite mais le FN en progression n’a pas réussi à la déstabiliser. Pour la première fois, les écologistes ont obtenu un groupe à l’Assemblée alors que le Front de gauche est retombé à son niveau des régionales de 2010 et que les communistes ont perdu la moitié de leurs sièges. [Lire l'article]

 

Quatre raisons pour changer le mode de scrutin

Jean-Louis Bourlanges
N° 139/Automne 2012

Un nouveau Président, un nouveau gouvernement, une nouvelle majorité sont en fonction. Les institutions ont été assez profondément remaniées après les réformes constitutionnelles de 2008. Le seront-elles à nouveau, doivent-elles l’être à nouveau ? Une commission présidée par Lionel Jospin a été mise en place, elle porte sur la rénovation morale de la vie publique et principalement sur les modes de scrutin, le cumul des mandats et le statut pénal du président de la République. Les réformes que cette commission proposera porteront donc nécessairement sur nos institutions. Le mandat de la commission créée par Nicolas Sarkozy était plus large et concernait l’ensemble de la vie publique et principalement les rapports entre les pouvoirs exécutifs et le Parlement. On se souvient qu’elle était présidée par Édouard Balladur, assisté, comme vice-présidents, de Jack Lang et de Pierre Mazeaud. Avant que la commission Jospin ne soit constituée nous avions songé à interroger les membres et les rapporteurs de la commission Balladur sur l’état de nos institutions et nous leur avions posé une simple question : quelles réformes institutionnelles suggéreriez-vous au président de la République et au nouveau gouvernement ? La plupart d’entre eux ont bien voulu répondre à cette question et on verra, en lisant leurs réponses, qu’à leurs yeux le chantier institutionnel ne devrait pas être fermé. On connaîtra en novembre les propositions de la commission Jospin. Le président de la République a pris des engagements au cours de la campagne électorale. Ce dossier, que les numéros futurs de la revue compléteront, sera donc utile à la réflexion de nos lecteurs en cette fin d’année 2012 et tout au long de l’année 2013. [Lire gratuitement l'article]

 

L’élection présidentielle
Perspective historique et statistique

Alain Lancelot
N° 138/Été 2012

Comme il l’avait fait en 2002 et en 2007, Alain Lancelot a bien voulu présenter les résultats de l’élection présidentielle de 2012 dans une série de tableaux qui permettent de réfléchir dans une perspective historique. [Lire l'article]

 

L’élection présidentielle des 22 avril et 5 mai 2007

Pierre Martin
N° 118/Été 2007

image L’élection présidentielle de 2007, à l’issue du second mandat présidentiel de Jacques Chirac, a vu l’élection du leader de l’UMP, Nicolas Sarkozy, candidat jugé le plus crédible, le plus compétent et le plus porteur de changement par l’opinion et dont la victoire avait été annoncée par tous les sondages depuis la mi-janvier. Cette élection a aussi été marquée par une très forte participation, un net recul de l’extrême droite, une percée de François Bayrou au centre et l’affirmation de la domination socialiste sur une gauche minoritaire. [Lire l'article]

 

Les enseignements des élections cantonales

Pierre Martin
N° 134/Été 2011

Les élections cantonales du 20 et 27 mars 2011 ont été le théâtre d’un abstentionnisme massif, d’une forte poussée du FN et d’une nouvelle défaite de la droite gouvernementale face à la gauche, suscitant des contestations de plus en plus fortes au sein de la majorité quant à la validité de la stratégie de droitisation de Nicolas Sarkozy, à peine plus d’un an avant les élections présidentielle et législatives de 2012. [Lire l'article]

 

L’immigration, un piège pour la droite ?

Pierre Martin
N° 132/Hiver 2010

Les résultats particulièrement désastreux de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) lors des élections régionales de mars 2010 ont naturellement été mis en rapport avec l’impopularité du président de la République et de sa politique. Mais, si ces facteurs ont sans conteste fortement joué, il semble bien qu’ils n’expliquent pas tout et en particulier la structure géographique des résultats de la droite qui paraît indiquer un impact sans précédent de l’enjeu de l’immigration sur le vote. Cette indication doit être mise en rapport avec l’importance du thème de l’identité nationale et de la question de l’interdiction du voile intégral (la burqa) dans l’actualité politique française durant la campagne électorale. Mais c’est la première fois que nous aurions à une même élection un impact record de l’enjeu immigration sur le vote et une nette défaite de la droite. C’est ce qui nous conduit à nous poser la question : l’immigration serait-elle devenue un piège électoral pour la droite ? [Lire l'article]

           

Les élections régionales des 14 et 21 mars

Pierre Martin
N° 130/Été 2010

On doit tout d’abord remarquer que si la loi électorale avec un scrutin de listes mixte à deux tours avec prime majoritaire dans le cadre régional (chaque liste régionale étant composée de sections départementales) reste inchangée par rapport à 2004, ces élections régionales doivent être les dernières. En effet, la réforme des collectivités locales prévoit la création d’un conseiller territorial qui doit remplacer à la fois le conseiller régional et le conseiller général en 2014. De sorte que ces élections régionales sont les premières à ne pas être organisées avec une autre élection le même jour : législatives en 1986, cantonales en 1992, 1998 et 2004. (La réforme conçue, à laquelle il est fait allusion, d’ailleurs excellente, n’a pas vu le jour.)  [Lire l'article]

 

Pour la représentation proportionnelle
avec scrutin individuel

André Delehedde et Étienne Weill-Raynal
N° 118/Été 2007

image Il nous a paru opportun de publier ; sous la forme d’un article, de larges extraits de la brochure que publia en 1978 le Parti socialiste et qui avait pour auteurs André Delehedde (1936-2004), député socialiste à l’époque, et Étienne Weill-Raynal (1887-1982), ancien député socialiste et grande figure parlementaire, par sa science électorale et sa haute moralité. Depuis les socialistes ont renocé à la proportionnelle souhaitée et défendue par Jean Jaurès et Léon Blum. [Lire l'article]

           

Le référendum du 29 mai 2005. Analyse du scrutin

Pierre Martin
N° 111/Automne 2005

Le référendum du 29 mai 2005 sur la ratification du traité constitutionnel, décidé par Jacques Chirac, a abouti, avec une nette majorité de non (54,7 %), à un échec majeur pour le Président ainsi que pour la direction du Parti socialiste et à une crise des institutions européennes. Lors de son traditionnel entretien du 14 juillet 2004, Jacques Chirac avait  annoncé sa décision de soumettre la ratification du traité constitutionnel au référendum. [Lire l'article]

 

Lois électorales
Le vote à la découpe

Michel Balinski
N° 110/Été 2005

image Le système électoral français est aujourd’hui un ensemble baroque de règles disparates et confuses. Ce n’est nullement surprenant. Le Code électoral de 679 pages ne cesse d’être modifié à des fins ponctuelles — fins peut-être claires aux yeux des élus, mais opaques pour les électeurs — sans aucune attention aux conséquences sur l’ensemble. [Lire l'article]

 

Régionales 2004 : un scrutin démystificateur

Duo Caroli
N° 106/Été 2004

Un glissement de trois à quatre points en faveur de la gauche, au premier tour, amplifié par un effet de souffle au second, et surmultiplié par la mécanique ultra-majoritaire du mode de scrutin, telle apparaît l’élection régionale de mars 2004. Elle n’a pas fini de provoquer des réactions en chaîne. [Lire l'article]

 

Voter par Internet. Un futur proche

Élisabeth Lulin
N° 91/Automne 2000

image Voter par Internet : ce qui nous aurait paru, il y a quelques années encore, n’être que l’une de ces perspectives utopiques que tracent les chantres des nouvelles techniques est aujourd’hui bel et bien du domaine de la réalité. Expérimentations aux États-Unis, après différentes simulations (dans l’Iowa au cours des élections municipales de 1999, ou encore dans le comté de Thurston, État de Washington, pour les primaires de l’élection présidentielle en février 2000), c’est une élection bien réelle, ayant valeur légale, qui a utilisé le vote par Internet en mars dernier : la primaire démocrate de l’Arizona. [Lire l'article]

           

Comment ont voté les lecteurs, auditeurs et spectateurs des médias français

Institut CSA
N° 79/Automne 1997

Dans notre numéro 71 (automne 1995), nous avions déjà publié les intéressants tableaux que l’Institut CSA établit après chaque élection générale et qui permettent de mesurer la répartition entre les diverses familles politiques des lecteurs, auditeurs et spectateurs des principaux médias français. [Lire l'article]

           

Pour une réforme du mode d’élection des conseils régionaux

Jean-Claude Casanova et Alain Lancelot
N° 73/Printemps 1996

image En juin 1993, l’Association nationale des élus régionaux que préside Valéry Giscard d’Estaing avait bien voulu demander aux auteurs de l’article qui suit une consultation sur la réforme éventuelle du mode d’élection des conseils régionaux. [Lire gratuitement l'article]

 

Modes de scrutin : mythes et réalités

Pierre Martin
N° 73/Printemps 1996

Il est de coutume en France de présenter les modes de scrutin sous la forme d’une opposition entre les scrutins dits « majoritaires » (uninominal, plurinominal) et les scrutins proportionnels. À partir de là, la représentation proportionnelle est souvent présentée comme une idée généreuse (la justice dans la représentation), mais un peu irresponsable. Opinion trop rapide. [Lire l'article]

           

Les législatives de mars 1993 : aspects dissimulés d’un scrutin

Duo Caroli
N° 62/Été 1993

La plupart des enseignements utiles ont été tirés de la consultation du printemps 1993 : victoire historique de la « droite » conservatrice et libérale, non pas tant par une poussée en voix que par une utilisation judicieuse du mécanisme majoritaire : cumul des avantages d’un bloc électoral et d’une différenciation en deux courants permettant de capter des sensibilités diverses ; effondrement du potentiel du PS, y compris dans ses fiefs traditionnels, et surtout addition de deux handicaps cumulatifs, dans le cadre majoritaire : un PS à moins de 20 % et un PC à moins de 10 % ; incapacité de la famille écologiste, tiraillée entre politiciens et ingénus, à transformer un préjugé favorable diffus en intention de vote concrète sur fond d’incompréhension de la dialectique majoritaire. [Lire l'article]

 

Réflexion préalable à toute réforme du mode de scrutin

Alain Lancelot
N° 62/Été 1993

image À la mémoire de Philippe Habert, dont les lecteurs de Commentaire appréciaient depuis 1989 la probité scientifique impeccable associée à une prodigieuse faculté d’innovation. C’est un jeune maître de la sociologie électorale française qui disparaît à 34 ans. Mais, pour la plupart d’entre nous, c’était d’abord et surtout un ami. [Lire l'article]

           

Le vote Le Pen

Pascal Perrineau
N° 55/Automne 1991

Jean-Marie Le Pen et le FN sont les surgeons contemporains d’une vieille tradition d’extrême droite nationaliste, populiste et xénophobe. Longtemps assoupie et dormante, elle a connu, dans le passé, des moments forts. [Lire l'article]

           

 

Réflexions sur la représentation proportionnelle

Georges Vedel
N° 3/Automne 1978

D’une plongée dans la littérature savante ou profane consacrée aux modes de scrutin, on sort la tête toute confuse. Non par la faute des auteurs mais par celle du sujet. Le mieux est peut-être, pour commencer, de mettre l’ordre qu’il se peut dans les produits de cette pêche. Et tout d’abord, il faut se rappeler que, si elle n’est pas infinie, la variété des modes de scrutin est très grande. [Lire l'article]

 

*
*  *

À nos abonnés, à nos lecteurs, 

Vous pouvez consulter la revue, vous abonner, vous réabonner, acheter un numéro de la revue ou des articles dans notre boutique en ligne : www.commentaire.fr

Commentaire propose différentes formules d’abonnement, notamment l’abonnement couplé « DUO » à un tarif avantageux. Cette formule permet de lire la revue aussi bien dans sa version papier que numérique.

Pour nos abonnés qui renouvellent leur abonnement ou pour nos lecteurs qui souscrivent un premier abonnement, nous les invitons à le faire dans notre boutique en ligne :

  • avec, de préférence, un règlement sécurisé par carte bancaire,
  • sinon, par virement en cochant « par chèque » (IBAN : FR76 3000 4001 5800 0101 1720 391 – BIC : BNPAFRPPPGB) en précisant votre nom ou votre numéro d’abonné pour un réabonnement.

Nous vous remercions de votre compréhension, 

Commentaire a besoin de votre soutien.

*
*  *

image

Retrouvez dès demain en direct et sur le site de Radio Classique l'émission de Jean-Claude Casanova et Jean-Marie Colombani.
Voici le lien : Radio Classique

*
*  *

RETROUVEZ LE N° 173 PRINTEMPS 2021 SUR NOTRE SITE INTERNET, LIEN COMMENTAIRE

image

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova, Philippe Raynaud et Philippe Trainar
116, rue du Bac 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2021 Commentaire - Tous droits réservés
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel