Les auteurs Pléiade lus par Christophe Mercier

La lettre du vendredi 4 août 2017

Profitez de l’été pour parcourir les œuvres complètes des grands écrivains grâce à Christophe Mercier qui rend compte des volumes Pléiade dans la revue Commentaire.

Christophe Mercier est ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé des Lettres. Après avoir enseigné, puis travaillé dans l'édition, il devient critique littéraire au Figaro et aux Lettres françaises. Il est également traducteur indépendant.
Il a lui-même publié : Conversation avec Jacques Laurent (Julliard, 1995) ; Pour saluer Jean Anouilh (Bartillat, 1996) ; Les Singes hurleurs sur l’autre rive (Éd. Joëlle Losfeld, 1999) ; La Cantatrice (Éd. Joëlle Losfeld, 2006) ; La Maison des lettres (avec Gilles Lapouge, Phébus, 2009) et Fragments de famille (La Grande Batelière, 2016).

Le mot de Christophe Mercier

L'idée des articles sur la « Pléiade » est venue à la fin des années 1980, lors d'un des rares déjeuners de Commentaire auxquels j'ai assisté. Jean-Claude Casanova souhaitait des pages de critique littéraire plus fournies ; j'ai alors pensé qu'étant donné la périodicité de Commentaire, et la rapidité avec laquelle la production « normale » disparaissait (ça a encore empiré depuis) des tables des libraires, les seuls livres restant exposés plus de trois mois étaient les volumes « Pléiade » (ou les éditions coûteuses, comme le Journal inédit de Bloy ou les articles critiques de Barbey d'Aurevilly). Il était donc naturel de « traiter » les « Pléiade », j'y ai pris d'autant plus de plaisir que Jean-Claude Casanova m'a précisé dès le départ que j'avais toute latitude pour critiquer, si besoin, l'édition des textes (ce qui a parfois déplu).
Par ailleurs, n'étant pas limité par la place, je peux essayer de donner, dans chaque cas, après une relecture (ou lecture parfois) quasi exhaustive, les « clefs » permettant d'entrer dans l'œuvre de tel ou tel auteur. Au fil des années, les articles sont devenus plus personnels, je parle à la première personne, j'évoque des souvenirs de découverte des livres, et ça finit par constituer un panorama que je pense assez unique des auteurs « importants » et une sorte de « lecture mode d'emploi » que j'ai toujours beaucoup de plaisir à effectuer. 

La lettre du vendredi vous offre aujourd’hui la recension du tome IV des œuvres de Melville en « Pléiade ». Les autres articles sélectionnés sont consultables après achat dans notre boutique en ligne.

Christophe Mercier
Sous le titre quelque peu fallacieux de « Bartleby, Billy Budd et autres romans » paraît le quatrième et dernier volume de Melville en Pléiade, qui contient, outre ses deux derniers romans, Israël Potter et L'Escroc à la confiance, les six Contes de la Véranda et l'ultime « novella » laissée par...
Christophe Mercier
« La relecture de mon roman me fit sentir ses insuffisances et combien j'étais loin de l'idéal que je m'étais donné. La philosophie est là, à chaque page, indiscrète, exorbitante, alourdissant et ralentissant la course du récit. Bien vite s'imposa à moi l'idée de refaire ce livre en l'...
Christophe Mercier
Souvenir personnel : à la fin des années soixante-dix « du siècle passé », comme il est de bon ton de le dire aujourd'hui, j'ai découvert, avec quelque retard, les auteurs du « boom » sud-américain. Cent ans de solitude, bien sûr, pour commencer. Puis, avec l'enthousiasme et la boulimie qu'on a à...
Christophe Mercier
En cinquante ans, Jack London est passé de la Bibliothèque verte à la Pléiade, du stade de « romancier pour la jeunesse », auteur de récits d'aventures (pour les garçons) et de récits animaliers (pour les filles), à cel...

Vous pouvez également retrouver, dans la rubrique "Auteur" à Christophe Mercier l'intégralité de ses articles publiés dans la revue.

À vendredi prochain !

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova
116 rue du Bac – 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2017 Commentaire - Tous droits réservés
twitter
facebook
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien