Le n° 166 vient de paraître

La lettre du vendredi 14 juin 2019

Commentaire, n° 166, été 2019, est disponible en kiosque, librairie et sur notre site Internet. Portons aujourd’hui une attention plus marquée à quelques articles qui constituent le sommaire, sur la crise des démocraties, sur la politique française et sur la question animale. On trouvera plus bas le sommaire détaillé de ce nouveau numéro. Bonne lecture !

 

LA CRISE DES DÉMOCRATIES

Gérald BRONNER, Les démocraties et la méfiance

Études après études, un peu partout dans les démocraties et en particulier en France, ceux qui sondent les opinions publiques en sont venus à la conclusion inquiétante que les citoyens n’ont plus confiance dans les figures d’autorité, qu’elles relèvent de l’expertise scientifique ou des médias. Ce phénomène est encore plus vrai pour les politiques qui inspirent « dégoût » et « défiance ». Ce n’est pas tout à fait étonnant car les démocraties, dès les premiers moments historiques qui les ont fait advenir, ont ménagé un espace plus ou moins formel de contrôle du politique, toujours suspect de pouvoir trahir le peuple. [Lire la suite]

 

Giovanni ORSINA, L’autodestruction du politique, 1968-2008

Il est désormais évident que la démocratie traverse une grave période de crise. La très forte progression des partis que nous appelons « populistes » – en l’absence d’adjectifs plus précis – est indéniablement liée à cette crise. Elle n’en est cependant pas une cause, mais une conséquence ou plutôt le symptôme le plus évident d’une maladie bien plus profonde. Sans nier que l’intégration mondiale, l’avènement d’Internet et la dépression économique  aient eu un impact politique considérable, j’examinerai plutôt ici les causes de la crise démocratique ancrées à l’intérieur même de la démocratie. [Lire la suite]

 

POLITIQUE FRANÇAISE

Jean-Marie DENQUIN, Faut-il craindre le référendum d’initiative citoyenne ?

Le débat actuel sur l’instauration d’un « référendum d’initiative citoyenne » est, comme on le sait, une conséquence de l’activité, par ailleurs diversement appréciée, des « gilets jaunes ». L’idée, cependant, n’a rien d’original. Des consultations directes du corps électoral sont depuis longtemps organisées, au niveau national dans divers pays, au niveau local en Allemagne et dans certains États américains. En Suisse, l’initiative populaire est une pratique fréquente au niveau constitutionnel. En France, la tradition politico- juridique a généralement manifesté, dans sa majorité, une hostilité vigilante à l’usage de telles procédures. La pratique de consultations référendaires, remise à l’ordre du jour par le général de Gaulle, a ensuite décliné. La campagne en faveur de cette institution, longtemps de basse intensité, revient en force sous une étiquette renouvelée. La substitution de l’épithète « citoyenne » à l’adjectif « populaire » introduit-elle une nuance significative ? On peut en douter. En revanche la réduction de la formule à un sigle (RIC), vecteur et critère de succès médiatique, incite à s’interroger : que penser d’une telle procédure ? Faut-il l’adopter ou la redouter ? [Lire la suite]

 

Patrick HETZEL, La longue marche de l’Alsace

L’Alsace vient une nouvelle fois de faire irruption dans le débat public français à la suite de la signature d’un accord en date du 29 octobre 2018 à Matignon entre les deux présidents des conseils départementaux du Bas et du Haut-Rhin, du président de la Région Grand Est et du Premier ministre. Cet accord prévoit la création d’une « collectivité européenne d’Alsace » et, au moment où paraissent ces lignes, le débat parlementaire autour du projet de loi proposé par le gouvernement est encore en cours. Nous proposons ici de mettre la question alsacienne dans son contexte historique depuis la fin du XIXe siècle, puis de traiter les différents aspects particulièrement structurants des spécificités alsaciennes et enfin d’aborder les enjeux institutionnels permettant l’avènement d’une véritable collectivité territoriale d’Alsace digne de ce nom, fruit d’une longue marche vers un statut particulier. [Lire la suite]

 

Jean-Claude CASANOVA, Emmanuel Macron : deux ans après

Deux ans sont passés depuis l'accession d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, et les élections européennes viennent de se dérouler. C'est l'occasion, au lendemain de ce scrutin, de faire le point par quelques notes sur la situation politique du premier des Français. Son avenir se résume à deux questions : poursuivra-t-il ses réformes ? Sera-t-il réélu en 2022 ? [Lire la suite]

 

LA QUESTION ANIMALE

La question animale, fruit de l’esprit de compassion propre aux démocraties, tient désormais sa place en Occident. Commentaire n’avait pas encore abordé ce sujet. Voici deux articles qui en traitent. Le premier pose le problème, et ses auteurs sont partisans de faire entrer les animaux dans le « cercle émancipateur » des droits. Le second, plus réservé que le premier, revient sur la modification du Code civil qui a sorti les animaux de la catégorie des « biens » à laquelle ils appartenaient depuis le droit romain pour les faire entrer dans celle des « êtres vivants ». Ce débat, ainsi ouvert, se prolongera. [Lire la suite (1) - (2)]

Aurélien BARRAU et Louis SCHWEITZER, Pourquoi accorder des droits aux animaux ? (1)

Jean-Pierre DIGARD, L’entrée des animaux au Code civil (2)

Le sommaire complet du n° 166, été 2019

LA CRISE DES DÉMOCRATIES

Gérald BRONNER, Les démocraties et la méfiance
Giovanni ORSINA, L’autodestruction du politique, 1968-2008
Mohamed CHERKAOUI, Islam et démocratie. Essai d’analyse comparée (I)
Victor Davis HANSON, Le bon populisme
Olivia LEBOYER et Jean-Philippe VINCENT, Littérature et confiance

 

ÉCONOMIE MONDIALE

Jacques de LAROSIÈRE, Chute de Bretton Woods et vulnérabilité du système financier

 

EUROPE

François GARÇON, La Suisse, prospérité, stabilité et droits référendaires
Victor EROFEEV, La chasse à la Biélorussie
Jolanta KURSKA, Pologne : une « contre-révolution culturelle » ?
Miloslav SAMARDJIC, Serbie : le poids du passé
Pauline SCHNAPPER, Le Brexit. Chaos politique au Royaume-Uni
Yann COATANLEM, Réconcilier l’Europe et la nation

 

POLITIQUE FRANÇAISE

Jean-Marie DENQUIN, Faut-il craindre le référendum d’initiative citoyenne ?
Vincent FERÉ, Retour sur la crise française
Patrick HETZEL, La longue marche de l’Alsace
Jean-Claude CASANOVA, Emmanuel Macron : deux ans après

 

IDÉES

Bernard BOURGEOIS, Hegel, actuel
Jean-Michel KANTOR, La nouvelle langue d’Ésope. Perspectives de l’intelligence artificielle
Aurélien BARRAU et Louis SCHWEITZER, Pourquoi accorder des droits aux animaux ?
Jean-Pierre DIGARD, L’entrée des animaux au Code civil
Éric SARTORI, George Eliot, romancière positiviste ?
Donatien GRAU, Lecture et couture

 

CHRONIQUES

Jean-Claude MENOU, Requiem pour la charpente de Notre-Dame de Paris
René VIÉNET, La diplomatie (en Chine) n’est pas un dîner de gala
Elsa COLOMBANI, Ces grands films que vous ne verrez pas au cinéma
Philippe d’HUGUES, Littérature et cinéma : le cas Pasolini

SANS COMMENTAIRE : avec la collaboration involontaire de Victoria Bateman, André Chassaigne, Benoît Hamon, Guillaume Pelletier, Charlotte Soulary et Alessandro Stella

 

REVUE DE PRESSE

SAI LEI, La France et son histoire vues de Chine
Pierre MANENT et Olivier ROY, L’Europe est-elle (encore) chrétienne ?
Fabrice DAMBRINE, Réflexions sur la transition énergétique
Laurent JOFFRIN, Battisti et la gauche française

 

LES IDÉES ET LES LIVRES

Philippe RAYNAUD, L’esprit de la laïcité

Marc FUMAROLI, Prendre parti

Bruno DURIEUX, Contre l’écologisme

Jérôme FOURQUET, L’archipélisation de la société française

Michel DUCLOS, Quelle issue en Syrie ?

 

CRITIQUE

Christophe MERCIER, Dracula ou le roman vampirique (Dracula et autres récits vampiriques)

Camille PASCAL et Hocine RAHLI, Le retour du roman historique. Entretien (Camille Pascal, L’Été des quatre rois)

Raphaël LAHLOU, Vincent Haegele et son monde napoléonien (Vincent Haegele, Napoléon & les siens. Un système de famille)

Fabrice BOUTHILLON, Le genre Cornette (Matthieu Brejon de Lavergnée, Le Temps des Cornettes. Histoire des Filles de la Charité XIXe-XXe siècles)

André BABEAU, Une tentative ambitieuse d’histoire de l’économie politique (Jacques Mistral, La Science de la richesse. Essai sur la construction de la pensée économique)

Alexis CARRÉ, Identités, nation et libéralisme (Francis Fukuyama, Identity. The Demand for Dignity and the Politics of Resentment)

Gil DELANNOI, Se servir du tirage au sort (Gil Delannoi, Le Tirage au sort. Comment l’utiliser ?)

Guillaume LAGANE, Qu’est-ce qu’un État puissant ? (Fabrice Argounès, Théorie de la puissance)

 

CITATIONS

Henri Heine, La ridicule convergence des extrêmes

Hippolyte Taine, La vérité scientifique n’est supportable que pour quelques-uns

Hélène Hoppenot, Roosevelt : conseils à de Gaulle

Victor Hugo, Il y a toujours de l’écolier en l’homme

Bernard Schlink, La révolte des étudiants

Alexis de Tocqueville, La Révolution française fut une religion nouvelle et Conversation intéressante entre MM. Molé, Rémusat et moi sur Napoléon (3 avril 1855)

Jean Monnet, Sur les Anglais

Jules Michelet, L’ardente Picardie

Jean-Paul Sartre, Référendum : communion mystique

Ferdinand Brunetière, Madame de Staël écrit mal mais pense bien

Friedrich Gundolf, Le rétrograde

Gustave Regler, Malraux : je crois qu’il est temps d’attendre (1936)

Alexandre Soljénitsyne, Trois temps des troubles dans l’histoire de la Russie

Anatole de Monzie, 20 mai 1940 : pigeons voyageurs !

Marcel Proust, Exagérations

José Ortega y Gasset, Vivre avec

Alexis de Tocqueville, L’hypocrisie pédante des partis

 

*
*  *

 

Retrouvez le numéro 166/Été 2019, sur notre site www.commentaire.fr

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova
116 rue du Bac – 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2019 Commentaire - Tous droits réservés
twitter
facebook
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel