Le monde musulman

La lettre du vendredi 1er décembre 2017

Commentaire porte une attention particulière aux questions internationales et notamment au monde musulman : civilisation et religion, culture et société, conflit ou conjugaison possible avec l’Occident, islamisme, intégrisme, attentats, Syrie… Grâce à des articles de réflexion générale, des comptes rendus et des articles rédigés en réaction à l’actualité, la revue aide le lecteur à forger son opinion, à regarder avec discernement. Elle respecte ainsi l’objectif que ses fondateurs s’était fixé à l’origine : « Prendre un recul par rapport à l’événement, à la chose dite ou écrite, c’est exercer et honorer cette " faculté de juger " par laquelle l’homme se révèle à la fois apte à communiquer avec le monde et libre par rapport à lui. »

Nous avons choisi de vous faire découvrir aujourd’hui des articles qui s’interrogent sur la cohabitation possible de l’Islam avec l’Occident, sur ce qu’est l’Islam et sur le rôle des passions dont Aron disait : « Ceux qui croient que les peuples suivront leurs intérêts plutôt que leurs passions n’ont rien compris au XXe siècle. », formule à laquelle Pierre Hassner ajoute : « ni au XXIe. Passions : le mot est lâché ».

De nombreux articles ont paru sur ces sujets et sont disponibles sur notre site via le moteur de recherche ou l’onglet Proche-Orient et monde musulman : 

https://www.commentaire.fr/themes/politique-mondiale/proche-orient-et-monde-musulman

Pierre Hassner, « Le nouveau monde des passions », n° 152 /hiver 2015-2016

Pierre Hassner explique comment le monde actuel, complexe et incertain, exige une grille de lecture nouvelle pour mieux appréhender les incertitudes politiques et les formes nouvelles de violence. Il insiste sur le rôle trop souvent méconnu des passions. Lire la suite

Pierre Manent, « Situation des musulmans en France », n° 152/hiver 2015-2016

Tocqueville l’avait annoncé, la politique littéraire prévaut dans notre pays. On se contente d’énoncer des problèmes sans offrir de solutions, ou d’avancer des solutions qui ne résolvent aucun problème. Ceux qui jugeaient Pierre Manent proche de l’islamophobie quand il écrivait que l’immigration musulmane à une grande échelle créerait des difficultés en France l’estiment maintenant soumis au califat quand il avance une solution. Dans cette revue nous n’aimons pas traiter de politique sans suggérer ce que l’on pourrait et devrait faire. Voici donc les solutions que propose Pierre Manent. Il s’agit d’un essai de philosophie politique pratique sur la situation des Français musulmans. L'auteur cherche comment produire, à partir des associations politiques et religieuses réelles, cette association nouvelle qui pourrait rassembler les Français quand tant de forces et de discours tendent à les séparer et à les dissocier. Lire la suite

Rémi Brague, « Sur le "vrai" islam », n° 149/printemps 2015

On entend depuis quelques décennies beaucoup parler de l’islam, et pas en bien : quelques criminels répandent la terreur en son nom. On les appelle « islamistes ». À chacun de ces crimes, la réponse ne se fait jamais attendre : « Ne faisons pas d’amalgame ! » Ce qui est tout à fait incontestable : lesdits criminels ne constituent qu’une minorité, la majorité des habitants des pays d’islam et des musulmans arrivés par immigration dans des pays qui ne le sont pas est paisible. On poursuit sur sa lancée pour dire : « Tout cela n’a rien à voir avec le véritable islam. » Voilà qui est plus difficile à défendre. Lire la suite

 

Didier Gazagnadou

N° 150/été 2015

Les mouvements qui se sont produits dans les pays arabes, la tentative d’État islamique en Irak et au Levant, les troubles des sociétés musulmanes invitent à poser une question centrale : quelle tension fait naître la rencontre de l’Islam avec l’idée démocratique, quelle perspective faut-il envisager à partir de cette rencontre ?

Abram N. Shulsky

N°148/hiver 2014-2015

Voilà un quart de siècle, Commentaire publiait le célèbre article de Francis Fukuyama, « La fin de l’histoire » (no 47, 1989). Après la défaite du nazisme et la chute du communisme, la démocratie libérale ne connaissait plus d’adversaire. L’histoire s’achevait, si on la définissait par la lutte. Pour célébrer l’anniversaire de l’article de Fukuyama, et le débat que nous avions ouvert à l’époque, la question de l’avenir de la démocratie libérale mérite d’être revisitée. C’est ce que fait Abram Shulsky. Il traite notamment de l’émergence du radicalisme islamiste

Michèle Tribalat

N° 136/hiver 2011-2012

Une grande enquête, en 2008, a permis de recueillir des données chiffrées sur le nombre de musulmans de France, sur leur origine et sur les facteurs susceptibles d’influencer leur démographie. À partir de ces résultats, Michèle Tribalat procède à son analyse et avance des perspectives.

Rémi Brague

N°124/ hiver 2008-2009

Il faut rappeler les faits : Sylvain Gouguenheim, professeur d’histoire médiévale à l’École normale supérieure de Lyon, auteur de plusieurs ouvrages : sur Hildegarde de Bingen, sur les « terreurs de l’an Mil », sur les chevaliers teutoniques, publie un livre (Aristote au mont Saint-Michel : les racines grecques de l’Europe chrétienne) dont le thème général est la transmission de l’héritage intellectuel de la Grèce à l’Europe médiévale. La thèse est que l’essentiel de cette transmission s’est effectué directement, ce qui tend à réduire le rôle de la médiation arabe.

Hillel Fradkin

N° 124/hiver 2008-2009

Il s'agit du texte des remarques introductives de Hillel Fradkin à la conférence sur les mouvements des Frères Musulmans aux États-Unis, en Europe et au Proche-Orient qui s'est tenue en 2007 au Hudson Institute à Washington.

Mohamed Cherkaoui

N° 114/Été 2006

Pour nous, comme sans doute pour beaucoup d'autres, rien d'essentiel dans les problèmes que soulève le fondamentalisme islamiste n'a changé depuis des années. L’origine de ces interrogations ne réside pas davantage dans la soudaine acuité et les accès aigus de la crise qu'il provoque. Mais c'est bien l'analyse du paradoxe des conséquences qui nous a rendu plus attentif aux problèmes intellectuels que soulève ces phénomènes à la fois intrigants et alarmants dont les interprétations communes avancées ne nous paraissent guère satisfaisantes.

Ernest Gellner

N°85/printemps 1999

Cet article est basé sur la transcription d'une conférence prononcée par Ernest Gellner, en octobre 1995, lors d'un colloque organisé à Heidelberg sur « La religion comme culture et anticulture ». Ce fut très probablement sa dernière conférence car il mourut au début du mois de novembre suivant, à Prague.

René Girard

N°83/automne 1998

Que veulent les fondamentalistes ? Sur le plan religieux, le seul auquel je toucherai, ils veulent redresser et durcir une substance religieuse qui, de nos jours, glisse entre les doigts des fidèles. Dans le monde entier le religieux, dirait-on, ne cesse de se dissoudre et de s'évaporer.

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova
116 rue du Bac – 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2017 Commentaire - Tous droits réservés
twitter
facebook
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien