Le cinéma et la littérature

La lettre du vendredi 15 mai 2020

Le confinement est terminé. Pas pour tous. Mais, pour beaucoup la vie sociale va donc reprendre. Les libraires, dont le journal officiel avait osé dire qu’ils « n’étaient pas indispensables à la vie du pays », vont rouvrir. Les cinémas, moins facilement peut-être, mais le cinéma chez soi est désormais rentré dans les mœurs. Consacrons donc cette lettre au cinéma et à la littérature et demandons à Christophe Mercier qui depuis 30 ans écrit sur le cinéma et sur la littérature dans Commentaire de proposer à nos lecteurs quelques-uns des 120 articles qu’il a publiés dans la revue.

*
*   *

Le rock, la littérature et le cinéma : voilà à peu près tout ce qui m’intéressait quand, grâce à Franck Lessay, caïman d’anglais rue d’Ulm, j’ai fait la connaissance de Jean-Claude Casanova en 1989.
C’est tout ce qui continue à m’occuper l’esprit aujourd’hui.
J’ai commencé, dans Commentaire, à faire mes premières armes. Enfin, pas tout à fait les premières : j’avais déjà écrit quelques textes dans deux publications défuntes, l’Encyclopédie Universalis, et la revue Cinématographe. Mais Commentaire m’a offert de l’espace, et de la confiance.
J’ai d’abord proposé une présomptueuse - et, à la relire, incomplète et naïve, mais que je ne renierais pas – « histoire du cinéma américain ». Il y eut ensuite une série de portraits des « parleurs » du cinéma français, dont je suis toujours assez content.
Puis il fut question de chroniques littéraires régulières, et j’ai proposé de parler des « Pléiade », les seuls volumes - déjà, à l’époque - à rester suffisamment de temps sur les tables des libraires pour être traités dans une revue trimestrielle.
Et c’est ainsi qu’est née cette chronique, qui me permet, mois après mois, de relire des textes connus, d’en découvrir d’autres, et d’en parler librement, et, surtout, ce qui est précieux, sans limitation d’espace. Et sans censure : même si des articles sur Céline ont pu susciter des protestations, Jean-Claude Casanova m’a toujours soutenu.
Merci !
Et maintenant que Bob Dylan, le plus grand poète du XXe siècle, a reçu le prix Nobel, on pourrait peut-être enfin envisager une chronique rock !

Christophe Mercier

Les parleurs du cinéma français. III. Jean Eustache*
Été 1989 n° 46

Les parleurs du cinéma français. IV. Jacques Rozier*
Automne 1989 n° 47

Lire et relire Jules Vallès
Été 1990 n° 50   

Chronique en Pléiade : Morand et Conrad* 
Été 1992 n° 58       

Chronique de la Pléiade : Jean Giono*
Été 1995 n° 70             

Chronique de la Pléiade : Malraux, un naufrage conscient ?*
Été 1996 n° 74                  

Hommage à Jacques Laurent*
Été 2001 n° 94     

La grande Colette
Printemps 2002 n° 97     

Mark Twain, père de la littérature américaine*
Automne 2004 n° 107    

Enfin ! Anouilh dans la Pléiade*
Automne 2008 n° 123

Les lettres de Céline*
Printemps 2010 n° 129        

Sartre s'éloigne
Automne 2010 n° 131 

Barrès revient… mais pas dans la Pléiade
Été 2011 n° 134

Duras en Pléiade
Printemps 2012 n° 137

Drieu en Pléiade
Été 2012 n° 138    

Les derniers romans d'Aragon
Printemps 2013 n° 141   

Claude Simon : un écrivain essentiel et solitaire*
Été 2013 n° 142

Duras, Pléiade, deuxième livraison
Automne 2014 n° 147          

Vargas Llosa et le génie du roman*  
Automne 2016 n° 155  

Les œuvres choisies de Philip Roth en Pléiade
Hiver 2017 n° 160

Les articles dont le titre est suivi d'un astérisque sont en lecture gratuite cette semaine.

Retrouvez l'intégralité des articles de Christophe Mercier dans la rubrique « Auteurs » de notre site Internet : www.commentaire.fr

*
*  *

Lire ou relire les articles récents de Commentaire

Pour cela, nous vous proposons d’acheter à un tarif promotionnel les numéros de l’année 2019 (n° 165, 166, 167, 168) sous format numérique au prix de 15 € le numéro (au lieu de 23 €, soit la collection complète de 2019 à 60 € au lieu de 92 €).

Accédez à notre boutique en ligne en cliquant sur le lien : www.commentaire.fr

 

La revue a besoin de votre soutien.

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova, Philippe Raynaud et Philippe Trainar
116, rue du Bac 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2020 Commentaire - Tous droits réservés
twitter
facebook
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel