La crise de la démocratie (II)

La lettre du vendredi 31 janvier 2020 

Comme nous le disions la semaine dernière, toutes les grandes démocraties libérales traversent une phase difficile, marquée notamment par la montée des « populismes », la perte de confiance dans les élites politiques, et par l’apparition de ce qu'on appelle significativement les « démocraties illibérales ». Pour poursuivre la réflexion sur cet ample sujet nous vous proposons une nouvelle série d’articles parus dans des numéros récents de Commentaire.

Pourquoi n'avons-nous plus confiance ?

Adam Garfinkle
N° 164/Hiver 2018

Parmi les problèmes de l'Amérique, l'hémorragie de la confiance sociale est un élément déterminant pour l'avenir, nous dit Adam Garfinkle. Il en est de même dans les démocraties européennes. Les faits crèvent les yeux : les citoyens n'ont plus, dans une très large majorité, confiance dans les institutions et dans les hommes qui les incarnent. [Lire la suite]

 

Sur l'avènement de la démocratie

Marcel Gauchet, Hocine Rahli
N° 163/Automne 2018

En 2017, Marcel Gauchet a publié, chez Gallimard, le quatrième et dernier volume de son important ouvrage L'Avènement de la démocratie, intitulé Le Nouveau Monde. À cette occasion, il s'est entretenu avec Hocine Rahli pour préciser le sens et la portée de son interprétation de la démocratie moderne. Cet entretien éclairera nos lecteurs sur une des réflexions les plus puissantes de notre époque. [Lire la suite]

 

Droite et gauche depuis 1958

Vincent Feré
N° 159/Automne 2017

Le gaullisme de rassemblement du général de Gaulle en 1958 a paradoxalement créé un régime basé sur une bipolarité devenue un élément structurant de la vie politique française. On a pu du reste retourner l'argument et considérer que la Ve République ne pouvait fonctionner qu'au prix de cette bipolarisation du champ politique, ce qui suppose que les citoyens se reconnaissent dans les fondements du clivage gauche/droite. Or la victoire récente du candidat centriste Emmanuel Macron et la défaite cinglante des partis de gouvernement montrent que ce n'est plus le cas. L'histoire de la droite et de la gauche depuis 1958 et de leur position respective par rapport aux questions sociale et nationale permet alors de mettre en perspective ce bouleversement de la vie politique française et d'en mesurer la portée. 2017 représente-t-il une rupture équivalente à celle de 1958 ? [Lire gratuitement la suite]

 

Les primaires, bouc émissaire

Olivier Duhamel
N° 159/Automne 2017

Sur les questions institutionnelles, plus encore que sur d'autres, le microcosme média-politique ne fonctionne que selon des modes bornées. Il ne se fixe que sur une réforme, sans s'interroger sur sa cohérence avec l'existant, ou avec d'autres. Il traite le point objet de son attention sans en évaluer les conséquences. Et il s'enthousiasme, puis doute, puis condamne. Prenons le cas des primaires. [Lire la suite]

 

Un nouveau clivage. Perdants versus
gagnants de la mondialisation

Jérôme Fourquet
N° 158/Été 2017

Présidentielle autrichienne, référendum sur le Brexit en Grande-Bretagne, présidentielle américaine, chacune de ces élections avait sa propre logique et s'inscrivait dans un contexte national particulier. Néanmoins, ces trois scrutins ont donné à voir la montée en puissance d'un clivage extrêmement puissant, celui opposant, pour faire court, les gagnants et les perdants de la mondialisation. Dans ces trois pays et ces trois scrutins, c'est cette ligne de fracture qui a structuré les votes bien davantage que la logique traditionnelle de l'affrontement gauche/droite. En France, l'opposition entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron incarne et confirme ce nouveau clivage. [Lire la suite]

 

Le spleen

Bruno Durieux
N° 158/Été 2017

Nathalie Nieson était parlementaire, élue dans la Drôme en 2012. Elle a décidé de ne pas se représenter en 2017 et de se consacrer à la ville qu'elle administre comme maire. Elle a dressé le bilan de son expérience parlementaire. Il nous a paru intéressant demander à un autre élu de son département de commenter son livre. Bruno Durieux est le maire de Grignan et il a été parlementaire et ministre, il est polytechnicien , il raconte ici la vie des élus, la façon dont ils travaillent, les sentiments qu'ils éprouvent, les contraintes qui pèsent sur eux, en un mot il analyse  leur situation. [Lire la suite]

Chaque samedi, de 8h à 8h30 et à tout moment en podcast,
retrouvez sur Radio Classique Jean-Claude Casanova et Jean-Marie Colombani.
Voici le lien : 
Radio Classique

 

*
*  *

Retrouvez l'intégralité du n° 168 sur notre site commentaire.fr

 

*
*   *

Nous contacter

Désormais, vous pouvez joindre directement votre correspondant,
par courriel ou téléphone.

Coordonnées électroniques

Direction
Jean-Claude Casanova : jcc@commentaire.fr
Philippe Raynaud : phr@commentaire.fr
Philippe Trainar : pht@commentaire.fr

Rédaction
redaction@commentaire.fr

Administration & abonnements
infos@commentaire.fr

Coordonnées téléphoniques

Accueil : 01 45 49 37 82

Direction : 01 45 38 65 01

Rédaction : 01 45 38 65 02

Adminstration & abonnements : 01 45 38 65 03

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova, Philippe Raynaud et Philippe Trainar
116, rue du Bac 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2020 Commentaire - Tous droits réservés
twitter
facebook
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel