Célébrons Paris

La lettre du vendredi 19 avril 2019

« Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. »

Victor Hugo

 

Du pont au Double, on entendait la charpente craquer. Ni les larmes ni les lances à incendie ne domptèrent les flammes avant le petit matin. La flèche de Notre-Dame, déjà reconstruite par Viollet-Le-Duc, joyau de notre ville et de notre architecture, s’en est allée à nouveau. Viendra le temps de rebâtir, communions en Paris et célébrons son histoire.

ALEXANDRE GADY

Contre Haussmann, N° 75 Automne 1996

Avec cet article un historien de Paris (qui deviendra professeur d’histoire de l’art à la Sorbonne) a inauguré une série consacrée à notre capitale, à son organisation et à son esthétique. Nous souhaitions depuis longtemps proposer à nos lecteurs, aux Parisiens et à ceux qui aiment Paris sans l'habiter, cette chronique. Nous sommes heureux de voir ce désir, aussi ancien que la revue, satisfait enfin par un jeune talent. [Lire gratuitement la suite]

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles :

De Paris, faisons table rase, N° 77 Printemps 1997  

L'offense faite à Haussmann, N° 77 Printemps 1997          

Le vieux Paris a 150 ans ! N° 78 Été 1997

La ville et son double, N° 81 Printemps 1998

À propos de la reconstruction de l'hôtel de Beauvais, N° 84 Hiver 1998

L'homme qui valait trente milliards, N° 85 Printemps 1999

Commémorons n'importe quoi, N° 88 Hiver 1999

Monuments à abattre, N° 94 Été 2001

Le patrimoine en danger ? N° 97 Printemps 2002

Michel Fleury (1923-2002). Un grand historien de Paris, N° 99 Automne 2002

Sauvegarder la Commission du Vieux Paris, N° 105 Printemps 2004

La perruque française, N° 106 Été 2004

Sous-sols culturels, N° 110 Été 2005 

Fin de soirées difficiles, N° 112 Hiver 2005

L'architecte, le maire et le juge, N° 113 Printemps 2006

Trois questions sur la politique du patrimoine, N° 116 Hiver 2006

 

JEAN PLUMYÈNE

Promenades parisiennes

Jean Plumyène, historien spirituel et écrivain délicat, fut un des principaux collaborateurs de la revue lors de sa création et il y écrivit régulièrement jusqu’à ce qu’un cancer foudroyant nous prive de son amitié et de son talent. Il nous donna, notamment, une longue série de chroniques consacrées à des promenades littéraires dans Paris en compagnie des Goncourt, de Léautaud, de Fargue, de Breton et d’Aragon. Nous invitons nos lecteurs à refaire ces promenades en sa compagnie.

Cliquez sur les liens pour accéder aux articles :

Les Goncourt dans leur paysage, N° 8 Hiver 1979

Les Goncourt dans leur paysage (suite), N° 9 Printemps 1980

Trajet de Léautaud, N° 10 Été 1980

Trajet de Léautaud (suite), N° 12 Hiver 1980

Trajet de Léautaud (suite), N° 14 Été 1981

Domiciles de Fargue, N° 16 Hiver 1981

Domiciles de Fargue (suite), N° 17 Printemps 1982

Domiciles de Fargue (suite), N° 18 Été 1982         

Paris surréel, N° 20 Hiver 1982

Paris surréel (suite), N° 21 Printemps 1983

Paris surréel (suite et fin), Itinéraire d'André Breton, N° 23 Automne 1983

Aragon parisien, N° 25 Printemps 1984 (À lire ou relire gratuitement)

Une adolescence parisienne. 1885-1890 

André Siegfried
N° 75 Automne 1996 (I)
N° 76 hiver 1996  (II)

André Siegfried (1875-1959) fondateur de l'analyse des élections avec son Tableau politique de la France de l'Ouest (1913), fut aussi un analyste des États-Unis, de l'Angleterre, du Canada, de l'économie mondiale, l'un des premiers à avoir mesuré, après 14-18, les le déclin de l'économie britannique. Professeur à Sciences Po jusqu'en 1957, ses livres politiques : De la IIIe à la IVe République(1956) et De la IVe à la Ve République (1959), offrent, après son Tableau des partis en France (1930), une perspicace synthèses des luttes politiques. Observateur lucide, il écrivait régulièrement dans Le Figaro, et c'est Raymond Aron, qui hérita du magistère qu'il a exercé dans ce journal. En 1957, au soir de sa vie, il avait rédigé pour ses proches des Souvenirs d'enfancedans lesquels on trouve un tableau de Paris à la fin du siècle précédent et un portrait saisissant de la bourgeoisie protestante, si active et si influente à la naissance de la République. Nous avons préparé l'édition de ce texte avec François Puaux, neveu d'André Siegfried, qui nous en avait suggéré l'idée et nous a aidé à rédiger les notes. [Lire la suite - (I) - (II) -]

 

Premiers témoins du parisianisme : le « monde » et la « mode » chez les moralistes du XVIIe siècle

Marc Fumaroli
N° 65 Printemps 1994

Les Essais de Montaigne ont été le « bréviaire des honnêtes gens » de l'âge classique et la source majeure de Descartes et de Pascal. Il est donc naturel de commencer toute enquête sur la notion de « monde » au XVIIe siècle par le sens qu'elle reçoit dans ce texte mère. [Lire la suite]

 

L’université de Paris au Moyen Âge

Jacques Verger
N° 36 Hiver 1986

Il existe, de longue date, une relation ambiguë entre l'Université de Paris du Moyen Âge, dans sa réalité historique concrète, et ce que certains aiment à appeler « l'idée d'Université ». Au moins depuis qu'au XIXe siècle, d'abord en Allemagne, puis aux États-Unis, en France, les universités sont redevenues de hauts-lieux du savoir désintéressé, foyers culturels majeurs en même temps que centres de formation des élites sociales et scientifiques, la référence à l'université médiévale (elle-même plus ou moins identifiée à celle de Paris, l'alma materpar excellence) a servi de caution historique à cet idéal moderne. [Lire la suite]

 

Une plante parisienne

Giuseppe Sacco
N° 165 Printemps 2019

À l’égard des Italiens, les Français témoignent parfois d’un sentiment incompréhensible de supériorité puisque, comme l’a dit de Gaulle, ils doivent à l’Italie leur langue, leur art et leur religion. Et les Italiens, de leur côté, depuis Machiavel, manifestent de l’ironie à l’égard de la politique transalpine. Entre les sœurs latines, aujourd’hui, la température n’est plus au beau fixe. Aussi avons-nous plaisir à publier cet article de notre ami Giuseppe Sacco, et qui, par une lettre d’amour à Paris et à la France, témoigne de ces destins si fréquents, qui font que des hommes issus de cultures si proches se sentent profondément à la fois italiens et français ou français et italiens. [Lire la suite]

 

*
*  *

Retrouvez l'intégralité des numéros de la revue sur www.commentaire.fr

 

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova
116 rue du Bac – 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2019 Commentaire - Tous droits réservés
twitter
facebook
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel