Logo
Au sommaire du n°173

La lettre du vendredi 5 mars 2021

Le numéro de printemps de Commentaire, n° 173, sera disponible pour nos abonnés qui le recevront, pour nos lecteurs qui l’achèteront en librairie ou en kiosque, pour ceux qui le consulteront sur notre site, à partir du 11 mars. Cette lettre vous en livre le sommaire en exclusivité.

Signalons quelques articles d’actualité autour de cinq thèmes : la situation économique mondiale en perspective, la prochaine élection présidentielle française, l’élection de Joe Biden et ses conséquences pour l’Europe, le pouvoir dans le monde islamique, et enfin le mouvement culturel de déconstruction de l’histoire et de la littérature. Vous trouverez ici un aperçu de ces articles.

Par ailleurs, nous vous proposons en fin de cette lettre des articles publiés dans des numéros précédents, dont vous lirez la suite dans le n° 173.

 

image

I. CINQ THÈMES D’ACTUALITÉ

De l’importance d’être crédible

Philippe Trainar

imageÀ l’automne 2019, Olivier Blanchard, sur la dette publique, avançait son argument non sans précautions, en soulignant qu’un accroissement de l’endettement public n’est soutenable que s’il permet de financer des dépenses publiques dont le rendement est supérieur au coût de la dette, ce qui lui semblait plus aisé en raison du niveau très bas des taux d’intérêt. Entre-temps, le Covid-19 et le confinement ont paralysé l’économie mondiale. Les taux d’intérêt à court-moyen terme ont chuté de aux États-Unis. En revanche, ils n’ont que très marginalement diminué au sein de la zone euro, où ils étaient déjà négatifs à l’automne 2019. C’est dans ce contexte qu’Olivier Blanchard a souhaité, dans l’article que Commentaire publie ci-dessous, approfondir sa réflexion sur la soutenabilité des dettes publiques.

 

Les dettes publiques actuelles sont-elles soutenables ?

Olivier Blanchard, Alvaro Leandro et Jeromin Zettelmeyer

Cet article explore comment penser la soutenabilité des dettes publiques.

 

Emmanuel Macron peut-il encore perdre la prochaine élection présidentielle ?

Frédéric Dabi

image Poser à quatorze mois du scrutin présidentiel la question de son issue constitue un défi, un piège pour tout analyste de l’opinion publique. Pour autant, les difficultés de l’analyse ne délégitiment pas la question : réélection ou défaite d’Emmanuel Macron en mai 2022 ? De quels atouts dispose-t-il après quatre ans de mandat ? Quelles sont les fragilités du « locataire de l’Élysée » ? Cette périphrase est justifiée par le fait qu’aucun président français n’a été réélu à l’issue de son quinquennat… Y aura-t-il une exception Macron ?

 

Biden et l’Europe
Une nouvelle impulsion transatlantique ?

Alexis Morel

image Les positions du nouveau président américain ont de quoi rassurer les Européens. Le réengagement dans les enceintes multilatérales, la volonté de réparer les dégâts de Donald Trump sur le climat, l’Iran, ou la relation avec les Alliés de l’OTAN feraient rêver si l’administration Biden n’était pas aussi tributaire des choix de l’équipe sortante (pérennes au moins sur la Chine et le Moyen-Orient), de divisions intérieures périlleuses et d’une situation internationale chaotique.

 

Le pouvoir en islam

Rémi Brague

Le grand problème de la politique, tout au long de l’histoire des régions islamisées, sera d’articuler le pouvoir de l’homme, en l’occurrence le pouvoir des dirigeants, et le pouvoir divin. Ils coïncidaient chez le prophète. Mais celui-ci une fois mort, comment faire ? C’est la question centrale que pose le pouvoir en islam.

 

 

Faut-il déboulonner les statues littéraires ?

Marc Hersant

image On a beaucoup parlé, depuis un an, des pratiques de « déboulonnage » ou de « profanation » des statues ou des monuments érigés en l’honneur de personnages de l’histoire que l’on associe à tort ou à raison à la « mémoire » de l’esclavage, de la colonisation ou d’autres formes de « domination ». Ce phénomène d’ampleur mondiale a des échos et des prolongements dans tous les secteurs de la vie culturelle et il n’épargne pas le monde académique. Cet article porte sur ses aspects pédagogiques et scientifiques, et analyse la place de plus en plus grande prise par les problématiques identitaires dans les études littéraires.

 

II. SOMMAIRE INTÉGRAL

POLITIQUE MONDIALE

Alexis MOREL, Biden et l’Europe. Une nouvelle impulsion transatlantique ?

Rémi BRAGUE, Le pouvoir en islam

Georges NIVAT, Les manuels d’histoire en Russie depuis Nicolas Ier

Salvatore ABBRUZZESE, Le populisme des mœurs. Le cas italien

 

POLITIQUE FRANÇAISE

Philippe RAYNAUD, La Ve République selon De Gaulle

Alain DUHAMEL, Deux fractures électorales majeures. Mitterrand 1981, Macron 2017

Frédéric DABI, Emmanuel Macron peut-il perdre la prochaine élection présidentielle ?

 

ÉCONOMIE

Philippe TRAINAR, De l’importance d’être crédible

Olivier BLANCHARD, Alvaro LEANDRO et Jeromin ZETTELMEYER, Les dettes publiques actuelles sont-elles soutenables ?

Lawrence H. Summers, Comment corriger la mondialisation…

Louis-Charles VIOSSAT, Mieux réguler Uber et les plateformes d’emploi

 

SOCIÉTÉ

Vincent FERÉ, L’Europe du xixe siècle se préoccupait moins d’hygiène et de santé

Marc HERSANT, Faut-il déboulonner les statues littéraires ?

Jean-Éric SCHOETTL, Crise de la norme, norme de la crise

 

HISTOIRE

Cédric MICHON, Le Conseil des princes à la Renaissance. Quelles leçons pour aujourd’hui ?

Charles POMARET, Souvenirs de la IIIe République (III)

Amable SABLON DU CORAIL, L’état d’urgence : Une tradition française

 

L’IDÉE D’UNIVERSITÉ (LIV)

Olivier BEAUD et François VATIN, La profession universitaire : une expression malheureuse, « enseignant-chercheur », et un statut dégradé (II)

 

ADIEU À MARC FUMAROLI (II)

Maxence CARON, La pensée de Marc Fumaroli. De l’École du silence aux Partis pris

*
*   *

CHRONIQUES

SANS COMMENTAIRE : avec la collaboration involontaire de Jonathan Bailey, Lauren Bastide, Houria Bouteldia, Éric Coquerel, Aurélie Filippetti, Louis Fouché et de Leo Soesanto

Michel VERGÉ-FRANCESCHI, 1720 : la peste à Marseille

André PERRIN, Chronique des postures ordinaires (III). Philippe Huneman et les tribulations de la liberté d’expression

ARGOS, Pour un grand débat de la culture

Henry QUINSON, L’hypothèse d’un monde adulte

*
*   *

REVUE DE PRESSE

Pierre MANENT, La religion de l’humanité et l’affadissement du christianisme

Christopher CALDWELL, Trump ou le dilemme managérial du populisme

Dominique BOCQUET, L’accord Union européenne-Chine sur l’investissement : un test à double détente

Alain FINKIELKRAUT, La fable de la liberté d’expression

Xavier GORCE, Est-ce un inceste ?

 

LES IDÉES ET LES LIVRES

Raphaël HADAS-LEBEL, L’immigration : en quête de vérité

Pierre SELLAL, La diplomatie en Europe et de l’Europe

François SUREAU, Arthur Koestler et la France

Ben MACINTYRE, La plus grande espionne soviétique : Ursula Kuczynski (1907-2000)

 

CRITIQUE

Christophe MERCIER, Nabokov, quand le génie résiste à l’intelligence

Christian JAMBET, L’archéologie du temps

Hervé MARITON, Platon avec Darwin

Philippe RAYNAUD, Le centre peut-il gouverner ?

Jean-Claude CASANOVA, Quarante années de malaise

Mireille HADAS-LEBEL, Une nouvelle et originale histoire des Juifs

Philippe RAYNAUD, Juifs et chrétiens dans Le Marchand de Venise

Moshe SEBBAG et Armand LAFERRÈRE, La vision juive de la vie éternelle

Pierre RIGOULOT, Souvarine des années 1930

Jean-Thomas NORDMANN, Les intellectuels sous l’Occupation

 

LIVRES CHOISIS

*
*   *

CITATIONS

Comte Stanislas de Clermont-Tonnerre, L’opinion publique

Victor Davis Hanson, Bilan historique de la « Grande Guerre patriotique » des Russes soviétiques

Benjamin Constant, Les défauts de la monarchie élective

Benjamin Constant, Les extrêmes

Jean Jaurès, La pensée française à l’égard de l’Allemagne

Wilhelm Röpke, Trois problèmes dont un faux problème

Alain, Je trouve ces moralistes un peu trop citoyens

Alexis de Tocqueville, Centralisation et élections

Paul Claudel, Empoisonneurs : Gide, Goethe et, encore pire, Maurras

André Gide et Franck Lestringant, Corydon : ironie de l’histoire

Ibn Khaldoun, Prise de Tripoli par les Francs

Montaigne, Sur les Français

Bertrand de Jouvenel, Savoir mesurer avec intelligence

Victor Hugo et Goethe, 5 mai 1821-5 mai 2021 : parlons-en un peu…

Jean-Étienne Portalis, La multiplication des lois

Alain Finkielkraut, Paradoxe du temps

 

III. ARTICLES PARUS À LIRE OU À RELIRE

 

Découvrez, ou redécouvrez, la première partie d’articles dont vous lirez la suite dans le n° 173 : « La profession universitaire : une expression malheureuse, « enseignant-chercheur », et un statut dégradé (I), Les « Souvenirs de la IIIe République (I et II) » de Charles Pomaret, des articles sur Marc Fumaroli.

 

La profession universitaire : une expression malheureuse,
« enseignant-chercheur », et un statut dégradé (I)

Olivier Beaud et François Vatin
N°172/Hiver 2021

« Je fais deux métiers ». Tel est le propos récent d’un jeune maître de conférence d’Université. Il évoquait par là ses tâches de recherche et ses tâches d’enseignement et il signifiait qu’elles étaient sans lien direct ? [Lire gratuitement l’article]

 

Souvenirs de la IIIe République (I)

Charles Pomaret
N° 170/Été 2020

image Charles Pomaret fut le major de sa promotion au Conseil d’État et l’avant dernier ministre de l’Intérieur de la IIIe République. Il avait connu Vincent Auriol, Louis Barthou, Léon Blum, René Coty, Paul Doumer et bien d’autres. [Lire gratuitement l’article]

Souvenirs de la IIIe République (II)

Charles Pomaret
N° 171/Automne 2020

Voici donc la deuxième partie. [Lire l’article]

 

Adieu à Marc Fumaroli
10 juin 1932-24 juin 2020

N° 172/Hiver 2020

image

 

Homélie

Jean-Robert Armogathe

Nous pleurons Marc Fumaroli qui était né le 10 juin 1932 à Marseille et qui est mort le 24 juin 2020 à Paris. [Lire l'article]

 

L’amour des lettres et l’amour des arts

Alain Besançon

À la Bibliothèque nationale, dans les années 1960, fréquentait presque tous les jours un jeune homme aux cheveux châtains, presque toujours souriant. Marc Fumaroli était régulièrement de bonne humeur. Il est devenu mon ami. [Lire l'article]

 

Marc et Commentaire

Jean-Claude Casanova

Pendant cinquante ans, Marc et moi, au long d’une amitié qui n’a cessé de se renforcer, nous avons parlé revue (et de mille autres choses bien sûr), mais tout s’est noué autour de Contrepoint et dénoué, quelques semaines avant qu’il ne disparaisse, quand il corrigeaitl'essai sur Vinci qu’il voulait voir paraître dans Commentaire. [Lire l'article]

 

La conversion du regard

Frédéric Cousinié

Pour un jeune doctorant des années 1990 prétendant travailler sur le xviie siècle français, cinq ou six grandes figures tutélaires s’imposaient, quelque peu contradictoires. [Lire l'article]

 

La sua seconda patria

Benedetta Craveri

Marc Fumaroli parlait et aimait la langue italienne et nous sommes sûrs qu’il aurait souhaité que nous publiions, nella sua lingua madre, l’adieu que lui adresse son amie Benedetta Craveri. [Lire l'article]

 

Professeur d’admiration

Pierre Manent

Marc Fumaroli fut jusqu’au dernier jour un immense travailleur. Alors que la mort le tenait déjà plus qu’à moitié, il interrogeait son interlocuteur sur l’« Apologie de Raymond Sebond », et parcourait un demi-siècle d’études pascaliennes en France. [Lire l'article]

 

Un artiste et un esprit religieux

Philippe Raynaud

Plutôt que d’ajouter un témoignage personnel à ceux de ses proches amis, je voudrais simplement parler de ce qui, de mon point de vue, explique en partie sa place très singulière dans le monde intellectuel et littéraire français. [Lire l'article]

 

De la Fondation Thiers à l’Académie

Jean Tulard

J’ai connu Marc Fumaroli à la Fondation Thiers. Dans ce noble établissement placé sous l’égide de l’Institut (et aujourd’hui remplacé par des bourses), étaient logés, nourris et blanchis pendant trois ans, quinze jeunes gens, déjà agrégés… [Lire l'article]

*
*  *

À nos abonnés, à nos lecteurs, 

Vous pouvez consulter la revue, vous abonner, vous réabonner, acheter un numéro de la revue ou des articles dans notre boutique en ligne : www.commentaire.fr

Commentaire propose différentes formules d’abonnement, notamment l’abonnement couplé « DUO » à un tarif avantageux. Cette formule permet de lire la revue aussi bien dans sa version papier que numérique.

Pour nos abonnés qui renouvellent leur abonnement ou pour nos lecteurs qui souscrivent un premier abonnement, nous les invitons à le faire dans notre boutique en ligne :

  • avec, de préférence, un règlement sécurisé par carte bancaire,
  • sinon, par virement en cochant « par chèque » (IBAN : FR76 3000 4001 5800 0101 1720 391 – BIC : BNPAFRPPPGB) en précisant votre nom ou votre numéro d’abonné pour un réabonnement.

Nous vous remercions de votre compréhension, 

Commentaire a besoin de votre soutien.

*
*  *

image

Retrouvez dès demain en direct et sur le site de Radio Classique l'émission de Jean-Claude Casanova et Jean-Marie Colombani.
Voici le lien : Radio Classique

*
*  *

RETROUVEZ L'INTÉGRALITÉ DES LETTRES DU VENDREDI SUR NOTRE SITE INTERNET, LIEN RUBRIQUE "DIGITALE"

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova, Philippe Raynaud et Philippe Trainar
116, rue du Bac 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2021 Commentaire - Tous droits réservés
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel