Logo
Au lendemain de la COP26

La lettre du 19 novembre 2021

Alors que vient de s’achever la Conférence de Glasgow de 2021 sur les changements climatiques (COP26), et à l’approche encore relativement lointaine des élections présidentielles, Commentaire a estimé utile de consacrer cette « lettre du vendredi » aux questions d’environnement et d’écologie. Unies autour du souci de la préservation de l’environnement, mais divisées quant à ses implications sociales, politiques, économiques et énergétiques, les différentes formes que prennent les préoccupations écologiques sont souvent difficiles à discerner. Les articles qui suivent, parus dans la revue, en retracent la genèse et dressent un état des lieux de leurs applications actuelles et de leurs perspectives.

Macron, les écologistes et l’écologie

Philippe RAYNAUD
n° 171 – automne 2020

image

Alors que l'année 2019 avait été marquée par les mobilisations « sociales » contre la réforme des retraites, la période qui a suivi immédiatement la fin du « confinement » et de la « première vague » de l'épidémie a vu, brièvement peut-être, le retour des questions écologiques au premier plan de la vie politique. Ce retour s'est traduit de manière visible par la coïncidence entre deux événements : la présentation des 149 propositions de la « Convention citoyenne pour le climat » au Président de la République et l'élection de maires « écologistes ». Ces deux événements doivent être compris à la lumière des problèmes qui se posent à Emmanuel Macron : beaucoup des électeurs écologistes avaient voté pour lui à la présidentielle et pour LREM aux européennes, ce qui le pousse à confirmer ses engagements écologiques antérieurs mais le met ainsi en porte-à-faux avec une partie de ses soutiens de droite. P. R. [Lire l’article]

 

Climat et politique

Bruno Durieux
n° 175 – automne 2021

image

La question du climat semble tranchée. La Terre se réchauffe sous l'effet des émissions de gaz à effet de serre d'origine humaine et le climat se dérègle. L'« urgence climatique » impose de renoncer au plus vite aux énergies fossiles et de réduire les activités humaines qui en sont responsables. L'impératif d'une « neutralité carbone » en 2050 est une exigence morale vis-à-vis des générations futures. Des politiques d'adaptation sont à engager à brefs délais, tant la situation est périlleuse, et ceci pour des décennies en raison, nous dit-on, de l'incrustation à long terme du CO2 anthropique dans l'atmosphère. Les pays riches auront à opérer des transferts massifs de ressources et de technologies vers les pays pauvres, victimes climatiques de la prospérité des premiers. De conjecture scientifiquement étayée, le réchauffement climatique anthropique est désormais un fait politiquement établi. B. D. [Lire l’article]

 

La droite française et l’écologisme

Guillaume SAINTENY
n° 84 – hiver 1998

image

Au sein de l'écologisme français, un conflit stratégique oppose depuis longtemps les tenants d'une ligne autonome à ceux qui envisagent des alliances. Hormis quelques entorses locales, la consigne de non-désistement national et le refus des alliances ont prévalu depuis l'entrée des écologistes dans la compétition électorale en 1974. Entre les deux tours, les écologistes publient une série de propositions sur lesquelles ils demandent aux candidats de se prononcer. Ne donnant pas de consignes de vote, ils laissent leurs électeurs se déterminer au vu des réponses des candidats du second tour. Cette ligne d'autonomie est abandonnée à l'assemblée générale de Lille en novembre 1994 au profit d'une stratégie privilégiant le dialogue avec les forces de gauche et condamnant le principe du « ni-ni ». La nouvelle stratégie aboutit à un accord électoral avec le PS en janvier 1997. G. S. [Lire l’article]

 

Une Europe plus verte.
Perspectives pour l’agriculture européenne

Bernard BOURGET
n° 56 – hiver 1991

image

Les difficultés que connaît l'agriculture européenne depuis déjà plusieurs années se sont brusquement aggravées en 1990, au moment de l'ouverture à l'Est, de l'intégration de l'ex-RDA dans la Communauté et de la phase cruciale de l'Uruguay Round. C'est dans ce contexte, qui présente quelques analogies, du moins en France, avec la situation du début des années 1960, que la Commission des communautés européennes a décidé de proposer une réforme profonde de la politique agricole commune. Un large débat va s'instaurer sur les conditions et modalités de cette réforme qui devrait être appliquée à compter de l'année 1993, date de mise en œuvre du grand marché européen. B. B. [Lire l’article]

 

Libéralisme et défense de l’environnement

James GOLDSMITH
n° 50 – été 1990

 image

À la mort d'Adam Smith, la population mondiale comptait moins de 900 millions d'âmes. Elle s'est maintenant enflée jusqu'à cinq milliards. Cette foule immense, utilisant des techniques inventées depuis la révolution industrielle du xixsiècle, a causé de graves dommages à notre planète. Notre tâche consiste aujourd'hui à réparer ces dégâts et à permettre le développement de sociétés, diverses et stables, au sein desquelles des hommes et des femmes libres pourront vivre en accord avec leurs propres cultures et traditions et en harmonie avec leur environnement. Mon propos n'est pas de dresser, une fois de plus, l'inventaire des périls qui menacent l'environnement. Il suffit de constater que nous avons atteint le moment où la qualité des éléments les plus indispensables à notre vie se trouve menacée : air, eau, aliments, sol, forêts, océans, climats. Face à ce défi, trois grandes catégories de solutions sont proposées. J. G. [Lire l’article]

 

Vers une fiscalité de l’environnement ?

Guillaume SAINTENY
n° 56 – hiver 1991

image

Historiquement le système fiscal français s'est construit dans la négligence absolue de ses éventuels effets sur les écosystèmes. Ce constat, trop banal en lui-même, n'avait pourtant guère suscité écho ni attention jusqu'à présent. Aujourd'hui, il semble enfin sur la place publique et relever du sens commun. En retard sur les nombreux pays qui ont instauré des dispositions fiscales, voire un ensemble cohérent de mesures fiscales favorables à l'environnement, la France semble prendre conscience de la nécessité et de l'ampleur des réformes à accomplir. Toutefois, cet apparent et soudain consensus masque mal le caractère potentiellement conflictuel sur les plans théorique, politique et technique d'une réforme fiscale de ce type. G. S. [Lire l’article]

 

Le nucléaire et l’écologie après Tchernobyl

Marcel BOITEUX
n° 86 – été 1999

image

Il nous a paru intéressant, alors que l'Allemagne vient de relancer le débat nucléaire, de reproduire à titre de document un article écrit il y a dix ans (juillet 1988) par l'ancien président d'EDF [dans la revue protestante Foi et Vie], et qui n'a rien perdu de son actualité. [Lire l’article]

 

La croissance verte : une chimère ?

Rémy PRUD’HOMME
n° 131 – automne 2010

image

L'expression « croissance verte » est habile mais tendancieuse. Elle est habile, parce qu'à peu près tout le monde étant favorable et à la croissance et au vert, personne n'est opposé à une croissance qui serait verte. Mais elle est tendancieuse, parce qu'elle suppose le développement économique. La formule postule que la défense de l'environnement est un facteur de croissance. Elle constitue un bel artifice de propagande qui évacue toute analyse et toute remise en cause. Elle a beaucoup de succès auprès des médias, des hommes politiques, de l'opinion. On ne compte plus les livres, les articles, les colloques, les proclamations qui nous promettent de faire d'une pierre deux coups, d'accélérer la croissance grâce à l'amélioration de l'environnement. La croissance verte est-elle une réalité, ou bien seulement une vaine illusion, une chimère ? [Lire gratuitement l’article]

 

Le développement durable

Guillaume SAINTENY
n° 121 – printemps 2008

image

Guillaume Sainteny s'efforce de définir avec précision ce concept de « développement durable » qui s'est imposé depuis un quart de siècle. Au point qu'aucun homme politique n'oublie de s'y référer et qu'au Dictionnaire des idées reçues, on écrive : « Développement durable : être pour. » [Lire gratuitement l’article]

 

Les physiocrates : précurseurs de l’écologie politique ?

Thérence CARVALHO
n° 169 – printemps 2020

image

À l'instar des écologistes contemporains, les physiocrates du xviiisiècle contribuent à l'émergence d'un nouveau paradigme qui place l'homme, non plus en surplomb, mais à l'intérieur même de la nature. Ils développent des théories originales qui appellent une transformation complète de la société et de l'économie. Introduisant une nouvelle généalogie de l'écologie politique, cet article démontre que ce courant, loin d'être un discours anti-Lumières, plonge ses racines dans le riche terreau intellectuel de la fin de l'Ancien Régime. T. C. [Lire l’article]

 

Pour une conscience écologique

Bertrand de JOUVENEL
n° 156 – hiver 2016

image

Cet article de Bertrand de Jouvenel avait paru dans Preuves en 1965. Il inaugure la réflexion sur l'écologie politique, dont Jouvenel fut (avec Jacques Ellul) le grand initiateur. De même, fut-il le premier critique, avec Colin Clark, de la prétendue identité entre croissance du produit national brut et accroissement du bien-être ou du bonheur, problématique reprise il y a quelques années par les écologistes, puis par l'OCDE, puis par les idéologues de la décroissance. Si nous republions cet article, avec l'accord d'Anne et d'Hugues de Jouvenel, ses enfants, c'est parce que personne ne parle plus de Bertrand de Jouvenel et qu'il faut célébrer et saluer l'originalité de sa pensée et son importance. Nous le publions aussi pour inciter le monde politique à porter le débat sur ces questions au même niveau que l'avait fait Jouvenel. [Lire l’article]   

 

*
*  *

À noter

Pour découvrir et lire le numéro 175 Automne 2021 et les suivants, aussi bien dans leur version papier que numérique, nous vous proposons de souscrire un abonnement couplé « Duo » à un tarif avantageux.

Pour la souscription ou le renouvellement d’abonnement, nous vous remercions de privilégier l’achat dans notre boutique en ligne : https://www.commentaire.fr/boutique/abonnement 
avec un règlement sécurisé par carte bancaire.

 

*
*  *

Découvrez l'intégralité du numéro 175 Automne 2021
sur notre site Internet
LIEN COMMENTAIRE

 

image

 

*
*  *

 

image

 

Retrouvez sur le site de Radio Classique l'émission de Jean-Claude Casanova et Jean-Marie Colombani en direct le samedi de 8 h à 8 h 30 et en podcast à tout moment.

Voici le lien : Radio Classique

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova, Philippe Raynaud et Philippe Trainar
76, rue des Saints-Pères 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2021 Commentaire - Tous droits réservés
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel