Logo
Au cœur du numéro 177 (I)

La lettre du vendredi 18 mars 2022

Le numéro de printemps de Commentaire, n° 177, vient de paraître. Il est dès à présent disponible en kiosque, en librairie et sur notre site Internet.
Cette semaine, nous vous proposons de découvrir la première partie de notre grande enquête consacrée au pouvoir judiciaire, ainsi que les articles issus de la rubrique « La France et le monde ».

 

image

ENQUÊTE SUR LE POUVOIR JUDICIAIRE

 

Les rapports entre la justice et le monde de la politique se sont détériorés en France depuis plus d’un quart de siècle. Nous avons écrit à des personnalités – anciens gardes des Sceaux, magistrats, membres des juridictions administratives, avocats et professeurs des facultés de droit – en leur demandant leur sentiment sur cette situation. Du débat et de la diversité des points de vue naîtront la réflexion d’ensemble, les leçons à tirer et les recommandations. Voici les premières contributions à cette enquête, qui s’étalera sur les quatre numéros de la revue en 2022.

 

Sur le pouvoir judiciaire

Daniel SOULEZ LARIVIÈRE

 

image

 

Pour réfléchir à ce qui fonde le pouvoir judiciaire, le recours à une métaphore est particulièrement fertile : le prince, les mains couvertes de sang car il vient de triompher de ses ennemis, s'adresse à la foule : « On ne recommencera plus. — Mais comment pouvons-nous te croire ? lui lancent certains. Tu as vu tes mains ? » Le prince explique alors qu'il désignera des gens qu'on appellera des juges, qui garantiront la paix civile et rendront la justice en son nom tout en restant indépendants. Si les juges sont trop dépendants de lui, le système est défaillant. Mais il l'est également si les juges se rebellent et veulent accaparer ses pouvoirs. Le pouvoir judiciaire étant ainsi et par définition ambigu, il est vain d'espérer sortir de cette impasse. D. S. L. [Lire l’article]

 

Un regard différent

Pierre AVRIL

 

image

 

Je souscris à tout ce qu'a écrit Daniel Soulez Larivière… sauf l'incipit : il voit le prince ensanglanté, je vois Saint Louis sous son chêne. La différence de regard entre un éminent avocat et un professeur de droit public ne les empêche pas cependant de voir ensemble la réalité, seulement ils la qualifient autrement. P. A. [Lire l’article]

 

Brefs prolongements

Olivier BEAUD

 

image

 

Si Daniel Soulez Larivière veut privilégier le « civil » sur le « pénal », nous souhaitons pour notre part faire prévaloir le « politique » sur le « pénal » pour ce qui est de la responsabilité des gouvernants. Ce qui nous unit donc, c'est notre commune aversion envers ce « réflexe du pénal » – cette « envie du pénal » (Philippe Muray) – qui révèle l'absence de culture libérale en France. O. B. [Lire l’article]

 

Réformer la justice est une priorité

Nicolas BAVEREZ

 

image

 

L'affirmation d'Éric Dupond-Moretti selon laquelle « la justice a été réparée, il faut désormais la moderniser » ne tient pas. Loin d'être réparée, la justice française est effondrée. Tout comme l'éducation et les hôpitaux, elle traverse une crise systémique qui met en cause non seulement la qualité des services qu'elle est censée rendre aux Français, mais son organisation, sa légitimité, son positionnement au sein de l'État et jusqu'à ses valeurs. N. B. [Lire l’article]

 

L'inversion du rapport de force

Pierre CORNUT-GENTILLE

 

image

 

Que faut-il penser du choix de qualifier pénalement des décisions de nature politique prises par des membres d'un gouvernement confrontés à une situation sanitaire inédite ? Est-il raisonnable, en présence d'une suspicion de dépassement du plafond des comptes de campagne d'un parti d'extrême gauche, de mobiliser des dizaines d'officiers de police judiciaire et des moyens habituellement réservés aux perquisitions d'organisations criminelles ? Ces exemples montrent bien que le pouvoir judiciaire, si longtemps entravé par le pouvoir politique, est aujourd'hui tenté de soumettre à son autorité, parfois discrétionnaire, ce qui relève du champ politique. P. C.-G. [Lire l’article]

 

La pénalisation de la vie publique

Jean-Éric SCHOETTL

 

image

 

Qu'ont en commun les « affaires » touchant François Fillon, les ministres Modem du premier gouvernement Philippe et les élus FN et FI au Parlement européen ? ou l'affaire Benalla ? ou l'éviction de Michel Mercier (ancien garde des Sceaux qui devait être nommé au Conseil constitutionnel par le président du Sénat) ? Elles ont en commun d'illustrer un conflit contemporain entre justice et démocratie. J.-É. S. [Lire l’article]

 

La juridiction administrative
et les débats politiques

Bernard STIRN

 

image

 

De longue date, les relations de la juridiction administrative avec l'univers politique sont marquées à la fois par la proximité, l'indépendance et la prudence. Si, avec des prérogatives renforcées, la juridiction administrative est plus présente dans le débat public, elle n'en continue pas moins de remplir son office dans le respect des choix qui appartiennent aux autorités politiques. B. S. [Lire gratuitement l’article]

 

Justice et politique

Renaud VAN RUYMBEKE

 

image

 

La récente perquisition au siège de La France insoumise a montré qu'encore aujourd'hui des hommes politiques, dès lors qu'ils sont mis en cause, affichent leur mépris de la justice. Que révèle ce comportement ? Juges et procureurs sont-ils totalement indépendants du pouvoir politique ? Quel est le poids du passé et des institutions ? Quel avenir se profile à l'horizon ? R. V. R. [Lire l’article]

 

LA FRANCE ET LE MONDE

 

L'Amérique en guerre

Edith WHARTON

 

image

Edith Wharton aimait profondément la France. Elle y a souvent et longtemps séjourné, notamment pendant la Grande Guerre où elle s’est dévouée à notre cause. Nos lecteurs découvriront ici le texte d’une conférence qu’elle donna à Paris, en français, en février 1918. Ils liront une profonde méditation sur les origines de la démocratie américaine et sur les causes de son engagement à nos côtés en 1917. Ils se souviendront aussi de ce temps où l’Amérique aimait la France et où la France, pleine de gratitude, accueillait les troupes américaines, comme elle les accueillerait une deuxième fois en 1944. [Lire gratuitement l’article]

 

L'horreur du génocide
Les leçons du Rwanda

Jean-Marie GUÉHENNO

 

image

 

Comment expliquer le mal absolu d’un génocide ? La question est essentielle d’un point de vue philosophique, par ce que sa réponse nous dit sur la nature humaine. Elle l’est aussi d’un point de vue politique, par ce que sa réponse peut nous faire comprendre des circonstances politiques qui précèdent un génocide, et des actions qui auraient pu être menées pour l’empêcher. Cette seconde question me poursuit depuis ma nomination, en l’an 2000, au poste de Secrétaire général adjoint en charge des opérations de maintien de la paix de l’ONU, qu’occupait Kofi Annan pendant les crises du Rwanda et de la Bosnie. Et, durant toutes les années où j’ai exercé cette responsabilité, j’ai eu la hantise d’avoir à faire face à des situations comparables. J.-M. G. [Lire l’article]

 

Charles de Gaulle et Don Quichotte

Louis de CREVOISIER

 

image

 

Dans l'immense bibliographie consacrée à Charles de Gaulle, on trouve peu de textes sur ses rapports avec l'Espagne. Il manquait un tableau général. L'article qui suit trace les lignes principales de ce que pourrait être ce tableau et explore l'hypothèse d'un Général hispanophile. L. de C. [Lire l’article]

 

image

Du 3 au 30 mars 2022, la Galerie du Pacifique expose un ensemble de soixante-quinze gravures sur bois de l'artiste chinois Hu Jie. Nous vous invitions à découvrir cette exposition exceptionnelle, monument aux millions de victimes de la famine provoquée par le Grand Bond en avant et des massacres de la Révolution culturelle, dont la jeune intellectuelle Lin Zhao, exécutée en 1968.

 

*
*  *

 

À noter

 

Dans notre boutique en ligne, vous pouvez, avec paiement sécurisé par carte bancaire,

– vous abonner, vous réabonner ou offrir un abonnement : Abonnement

– acheter des numéros (papier, numérique ou couplé) : Achat au numéro

– acheter des articles : Achat d'articles

 

Crédit d’impôt pour le premier abonnement à une publication trimestrielle

Si vous êtes contribuable domicilié en France et souscrivez pour la première fois un abonnement d’un an à notre revue, vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt de 30 % (visé à l’article 200 sexdecies du CGI). Reçu fiscal sur demande à infos@commentaire.fr

 

Commentaire a besoin de votre soutien.

 

*
*  *

 

image

 

Retrouvez sur le site de Radio Classique l'émission de Jean-Claude Casanova et Jean-Marie Colombani en direct le samedi de 8 h à 8 h 30 et en podcast à tout moment.

Voici le lien : Radio Classique

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova, Philippe Raynaud et Philippe Trainar
76, rue des Saints-Pères 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2022 Commentaire - Tous droits réservés
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel