Au cœur du numéro 168 2/2

La lettre du vendredi 20 décembre 2019

 

Le numéro 168 de Commentaire est paru voilà deux semaines. La richesse de son sommaire nous conduit à revenir sur son contenu et sur des textes que nous n’avons pas encore signalés. D’abord le grand article de Raymond Aron qui figure en tête. Puis des articles consacrés à la sécurité de l’Europe, à l’énigme Trump, à l’agent britannique Spears qui convoya le Général de Gaulle à Londres le 17 juin 1940. Enfin, la revue de presse trimestrielle choisit des articles qui survivent aux bruits de l’actualité.

 

Lectures de Pareto

Raymond Aron

Nous sommes nombreux à penser que dans les difficultés que connaît aujourd'hui le monde occidental la lecture de Pareto est fructueuse. Tensions entre masses et élites, contradictions entre identités nationales et universalisme des marchés, dualité des bienfaits économiques du libre-échange et des méfaits politiques de la mondialisation, équilibres entre les sentiments collectifs, comme le patriotisme, et les calculs des égoïsmes individuels, faiblesse des démocraties, justifications idéologiques des actions et des intérêts, tous ces thèmes actuels sont présents dans l'œuvre de Pareto. Or Raymond Aron, au long de sa vie, l'a étudié et commenté. Comme chaque année en hiver, nous rendons hommage à notre fondateur en revenant à lui, aussi avons-nous décidé de publier le dernier texte qu'Aron a consacré à Pareto. [Lire la suite]

 

Défense européenne :
l
e lien franco-allemand indispensable

Jacques Launay et Louis de Fouchécour

La construction de l'Europe d'après-guerre, avec son élargissement géographique successif, a suivi la logique d'une extension progressive des politiques communes, garantes des liens de solidarité, régulant également les concurrences : politique de l'énergie, marché commun, libre circulation des biens et des personnes. Puis le traité de Maastricht de 1992 instaurait la stabilité monétaire et économique et le pilier de coopération consacré à la politique étrangère et de sécurité commune. Or celle-ci reste aujourd'hui plus souvent un vœu qu'une réalité et elle n'a pas produit tous les effets concrets annoncés notamment en matière de défense. Il faut désormais s’y consacrer par des « solidarités concrètes » entre les pays qui le veulent et qui le peuvent, l’Allemagne et la France notamment. [Lire la suite]

 

Garantir la paix et la sécurité en Méditerranée

Jean Casabianca

L'amiral Jean Casabianca, major général des Armées, a bien voulu exposer à nos lecteurs, à partir d'une analyse historique et stratégique des rapports de force en Méditerranée, comment se pose le problème de la sécurité et comment la paix pourrait y être garantie du point de vue français et européen. [Lire la suite]

 

Trump, disciple de Sun Tzu

Armand Laferrère

Armand Laferrère propose une interprétation originale de la politique du président Trump et il y trouve une rationalité qui échappe à la plupart des observateurs. Nous verrons si les électeurs américains puis le tribunal de l'histoire donnent raison à son interprétation, qui n'efface pas les raisons que l'on peut avoir, comme Américain ou comme Européen, de ne pas approuver cette politique. Dont on s'accordera à considérer qu'elle est mystérieuse. [Lire la suite]

 

Un Anglais et le continent

Clotilde de Fouchécour

À l'occasion de la sortie en France de la biographie que l'historien Julian Jackson a consacrée à De Gaulle, il peut être intéressant de revenir sur une personnalité considérée à tort comme mineure, celle d'Edward Louis Spears (1886-1974), l'homme qui a contribué à inventer le général de Gaulle et l'a convoyé par avion vers l'Angleterre le 17 juin 1940. Il s'en est ensuite séparé. En effet, la trajectoire de Spears, d'une guerre mondiale à l'autre, exprime d'une manière frappante l'ambivalence britannique vis-à-vis du continent européen. Elle illustre également un modèle spécifiquement britannique, celui du political officer. [Lire la suite]

 

Revue de presse

Jacques Chirac, un politique bien de chez nous, Jean-Marie Colombani

Jacques Chirac est mort le 26 septembre. Il a compté dans la politique française. Cette revue de presse s’ouvre sur un article de Jean-Marie Colombani, qui, au long de la vie publique de Jacques Chirac, a dirigé le service politique du Monde, puis le journal lui-même. Il retrace cette carrière et propose une explication de la popularité finale de l’ancien Président. On a noté que les Français interrogés après sa disparition l’égalaient au général de Gaulle pour ses qualités de président de la République. [Lire gratuitement la suite]

 

La France devrait sortir de l'OTAN, Vzgliad

Le Président Macron aurait-il dit à The Economist : « L’OTAN traverse une crise grave », personne n’aurait nié l’évidence. Il a affirmé que « l’OTAN était en état de mort cérébrale », cette formule imagée est plus proche d’un commentaire que d’une parole officielle. Raison de plus pour y réfléchir. Retenons une première réaction russe à cette interview : l’auteur, sur un site important et quasi officiel, prend ses désirs pour des réalités. Il invite notre Président à devenir « un Trump français » en s’inspirant du Président américain, qui accomplit les desseins de la politique russe puisqu’il divise l’Europe et affaiblit l’OTAN, ce que ne fait pas Emmanuel Macron, bien au contraire. [Lire gratuitement la suite]

 

Russie : un choix risqué, François Heisbourg

Dans un article antérieur François Heisbourg, spécialiste des questions stratégiques, émet des doutes sur un éventuel rapprochement de la France avec la Russie. [Lire gratuitement la suite]

 

Si c'est Trump contre Warren, que faire ?, David Brooks

L’élection présidentielle américaine sera l’événement décisif de l’année 2020. David Brooks, un des principaux éditorialistes du New York Times, s’interroge. Donald Trump corrompt la démocratie américaine et ruine la confiance dans les États-Unis. Si les démocrates choisissent Elizabeth Warren, faut-il voter pour elle ? Elle n’est pas modérée. C’est la raison pour laquelle Trump souhaite qu’elle lui soit opposée. Alors, que faire ? [Lire gratuitement la suite]

 

Le Conseil constitutionnel et les universités, Jean-Éric Schoettl

De façon « inédite », le Conseil constitutionnel est intervenu à propos des universités. Pauvres universités ! Dans leur état, elles n’avaient pas besoin de ce nouveau pavé dans la mare des droits d’inscriptions. Déjà, en 1986, le ministre Alain Devaquet avait réussi à les appauvrir en bloquant par sa maladresse toute réforme pendant un demi-siècle, voilà que le Conseil, réputé sage, en rajoute. Comme aurait dit Cicéron : Summum jus, summa injuria. On lira le commentaire avisé d’un juriste : Jean-Éric Schoettl. [Lire gratuitement la suite]

Bientôt Noël, en panne d’idée de cadeau ?
Offrez un abonnement à
Commentaire numérique
Profitez d’une remise !

Commentaire, les articles, la revue, les archives sont disponibles en PDF et en HTML sur notre site internet commentaire.fr

C’est un accès exhaustif et numérique à tous nos articles depuis 1978 : des offres de lecture sur tous les supports, sous forme d’abonnement, d’achat au numéro ou à l’article.

Pendant les fêtes, 
- bénéficiez d’une remise de 10 % sur l’abonnement numérique simple, l’abonnement pour 4 numéros par an ;

- bénéficiez d’une remise de 15 % sur l’abonnement numérique 100 % avec accès aux archives illimitées pendant la durée de votre abonnement. Cet abonnement vous permettra de télécharger les articles de la lettre du vendredi.

Pour les étudiants, bénéficiez de notre offre promotionnelle de 20 % sur leur abonnement numérique (seul ou 100 %).

Pour souscrire un abonnement, cliquer sur le lien : https://www.commentaire.fr/boutique/abonnement

Codes promotionnels :
- Numérique seul (1, 2 ou 3 ans) : 2019NUM
- Numérique 100 % (1, 2 ou 3 ans) : 2019NUM100
- Étudiant Numérique (seul ou 100 %) 1 an : 2019NUMETUD

Commentaire est une revue fondée par Raymond Aron et dirigée par Jean-Claude Casanova
116 rue du Bac – 75007 Paris – ISSN 0180- 8214
Copyright © 1978-2019 Commentaire - Tous droits réservés
twitter
facebook
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, désabonnez-vous en suivant ce lien pixel