Vingt ans après. La Russie et la quête de puissance

Marie Mendras

N° 136 Hiver 2011

Article


Vingt ans après l'effondrement de l'URSS, la politique étrangère de la Russie, tout comme la politique intérieure, reste profondément marquée par la chute de 1991. Les hommes qui dirigent le pays aujourd'hui ont une vision négative de leur histoire nationale. Ils continuent à voir dans l'extraordinaire bouleversement des réformes gorbatchéviennes et de l'éclatement de l'empire une perte considérable. 1991 a été une « catastrophe géopolitique », répète Vladimir Poutine. Cette rupture brutale avec le passé laisse de profondes traces, tant dans les mentalités que dans le comportement des élites dirigeantes.

M. M.

Fidèle à la tradition doctrinaire soviétique, l'ancien chef du FSB (les services de renseignement) affirme la puissance russe dans une trajectoire historique – l'héritage légitime du passé – et dans un face à face avec les États-Unis – l'équilibre entre deux superpuissances, entre l'Est et l'Ouest. Il...

Pour lire la suite, achetez l'article