Une amitié franco-allemande

Einstein et la France

Nathalie Deruelle

N° 169 Printemps 2020

Article


Albert Einstein est venu deux fois à Paris, en avril 1922 pour présenter ses « théories de la relativité » et, plus brièvement, en novembre 1929. Ces visites illustrent l'évolution des relations franco-allemandes de l'entre-deux-guerres, le sectarisme des uns, l'ouverture des autres, ainsi que les connivences, parfois les amitiés, qui se développent entre grands esprits, au travers des frontières.

N. D.

Paul Langevin, héraut de la relativitéEn 1905, Albert Einstein, âgé de vingt-six ans, publie l'article révolutionnaire qui marque la naissance de sa théorie de la « relativité restreinte », un pilier fondateur de la physique de notre temps. Paul Langevin, son aîné de sept ans, brillant physicien familier des idées...

Pour lire la suite, achetez l'article