Un poète devenu chanteur : Leonard Cohen

Lentus in umbra. — XIX

Gil Delannoi

N° 158 Été 2017

Article


Bob Dylan, le chanteur poète, aurait finalement reçu son prix Nobel à Stockholm le 1er avril (sic) ou le 2, en marge d'un concert donné en Suède. L'événement eut lieu à huis clos. Mais ceci au fond ne concerne que les jurés et Dylan. L'attribution est faite pour toujours au sens symbolique et polémique du terme. Suite et fin de la chronique parue dans le précédent numéro de Commentaire (« Un poète chanteur : Bob Dylan ») sur les rapports de la chanson contemporaine avec les ballades traditionnelles. Les chansons, même les plus réussies, perdent souvent leur âme quand on ôte aux paroles leur musique ou à la musique ses paroles. Il se peut néanmoins qu'il y ait quelques exceptions.

G. D.

Leonard Cohen, plus encore que Dylan, fut poète puis chanteur. La plupart de ses chansons ont d'abord existé sous forme de poèmes avant d'être chantées par lui et par d'autres. Ce décalage est souvent oublié parce que la voix chaude et grave de Cohen contraste avec la...

Pour lire la suite, achetez l'article