Tel Quel, Marcel Granet et Joseph Needham

Lucien SCUBLA, Thierry Wolton

N° 160 Hiver 2017

Lettres


[NDLR : Nous avons publié dans le précédent numéro (Commentaire, n° 159, automne 2017) des bonnes feuilles du tome III d’Une histoire mondiale du communisme de Thierry Wolton (Grasset, 2017, 1 184 pages). On pouvait lire, p. 681 : « La revue devient le pôle d’attraction maoïste d’une partie de l’intelligentsia. Un certain nombre d’auteurs investissent ses pages pour défendre la citadelle prétendument assiégée par les “révisionnistes”. Aux côtés de Maria Antonietta Macciocchi viennent s’adjoindre Charles Bettelheim – un économiste marxiste –, Jean Chesneaux et Jean Daubier – deux sinologues maophiles –, plus quelques sommités académiques comme Marcel Granet, auteur renommé de La Pensée chinoise, ou Joseph Needham, professeur à Cambridge. » Un de nos lecteurs revient sur ce paragraphe dont la formulation hâtive et elliptique induit une erreur historique. Afin d’éviter les amalgames erronés, le paragraphe aurait pu être ainsi rédigé : « Aux côtés de Maria Antonietta Macciocchi viennent s’adjoindre Charles Bettelheim – un économiste marxiste –, Jean Chesneaux et Jean Daubier – deux sinologues maophiles –, plus une sommité académique Joseph Needham, professeur à Cambridge. Les telqueliens affichent d’autre part une filiation avec l’auteur renommé de La Pensée chinoise, Marcel Granet, qui leur sert de caution scientifique. » Thierry Wolton, à qui nous avons transmis le courrier de Lucien Scubla, a bien voulu lui répondre. Nous livrons ici leur échange.]

30 octobre 2017 Monsieur le directeur, Dans la dernière livraison de votre excellente revue, un passage m’a fait sursauter. Page 681, Thierry Wolton soutient qu’au début des années 1970, « quelques sommités académiques...

Pour lire la suite, achetez l'article