La chronique est vendue dans sa globalité.

En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Chroniques" du numéro 157

Sur la primaire de droite

Jérôme Fourquet

N° 157 Printemps 2017

Chroniques


La spectaculaire dynamique qui a conduit à l'éclatante victoire de François Fillon a constitué le fait marquant de la primaire de la droite et du centre. Alors que Nicolas Sarkozy et Alain Juppé devaient disputer un duel en finale, le député de Paris a déjoué tous les pronostics et s'est imposé dans la dernière ligne droite, porté par une vague irrésistible. Quels ont été les ressorts de cette puissante dynamique et en quoi les particularités intrinsèques d'une primaire l'ont-elles amplifiée ?

J. F.

La primaire favorise les dynamiques spectaculaires Deux caractéristiques propres à une primaire expliquent que les dynamiques de campagne soient potentiellement plus brutales que lors d'autres scrutins, comme pour une élection présidentielle par exemple. Lors de ce scrutin majeur de notre vie politique où les Français viennent encore voter en...

Pour lire la suite, achetez l'article