Spinoza, Renan, sainte Thérèse

Laudyce Rétat

N° 147 Automne 2014

Article


En associant deux figures que tout oppose, Renan approche ce qu'il persiste à nommer « Dieu » comme lieu d'une absolue réversibilité. Pour le philosophe, la connaissance c'est l'amour. Pour la mystique, l'amour c'est la connaissance.

L. R.

« Une heure de méditation de sainte Thérèse ou de Spinoza vaut une journée de Vincent de Paul » ne craint pas d'affirmer Renan dans un article de 18601. Arrêtons-nous d'abord sur cette évaluation...

Pour lire la suite, achetez l'article