Retour sur l'affaire Polanski en cinq questions

André Perrin

N° 170 Été 2020

Article


Le scandale déclenché par l'attribution du César de la meilleure réalisation au film J'accuse de Roman Polanski soulève toute une série de questions, les unes d'ordre juridique, les autres d'ordre philosophique ou moral. Ces questions ont été posées dans un climat qu'on peut, sans exagération, qualifier de passionnel et ont suscité des réponses volontiers péremptoires formulées, parfois, dans un langage outrancier. On s'efforcera ici de formuler les premières de façon plus rationnelle et les secondes sur un mode plus réfléchi.

A. P.

Peut-on séparer l'homme de l'œuvre ?Peut-on séparer l'homme et l'œuvre ? Puisque c'est ainsi que la question a été posée, prenons-la au sérieux. Il faut, pour y répondre, élucider le rapport dans lequel se tiennent l'homme et l'œuvre et, à cet...

Pour lire la suite, achetez l'article