Procès des formes et procès de la Révolution

Mona Ozouf

N° 132 Hiver 2010

Article


Mona Ozouf revient sur le procès et sur la condamnation du Roi. Il fallait savoir,
en 1792, si Louis pouvait être jugé, et, s’il pouvait l’être, par qui ? Ces questions servent
de préambule au procès. Mais la question de la validité des formes s’effacera avec la
Terreur, au procès volontairement ordinaire succédera le procès extraordinaire. Le
procès de Louis XVI est-il le premier acte de la Terreur ? Mona Ozouf va réflechir à
cette question qui revient à ouvrir le procès de la Révolution.

COMMENTAIRE

« La manière dont vous jugerez Louis XVI influera encore plus que le jugement lui-même sur le bonheur ou le malheur de nos compatriotes » : c'est un obscur député de Saône-et-Loire qui lâche cet avertissement à ses collègues occupés, entre novembre 1792 et janvier 1793, à statuer sur...

Pour lire la suite, achetez l'article