Pomaret ou les bonheurs de la bibliophilie

Jean-Claude Casanova

N° 170 Été 2020

Article


Les bibliophiles, compagnie à laquelle j'appartiens modestement, bénéficient parfois d'heureuses surprises. Un jour, un libraire d'anciens annonçait sur son catalogue un manuscrit dactylographié de 168 pages, intitulé « Ceux que j'ai connus, par Charles Pomaret ». Je connaissais vaguement le rôle politique de Charles Pomaret. Il avait été...

Pour lire la suite, achetez l'article