Partager le travail, une lubie en période de croissance nulle ?

Denis Clerc

N° 144 Hiver 2013

Article


La croissance économique fait défaut depuis cinq ans, en France comme dans la plupart des autres pays de l'Union européenne. Il est peu probable que cette situation s'inverse rapidement. Pour empêcher l'aggravation d'un chômage déjà élevé et, si possible, le réduire, le recours au partage du travail pourrait être une alternative envisageable, à condition de ne pas retomber dans les pièges révélés par l'expérience des 35 heures. Ce serait peut-être un pas vers un bien commun bénéfique pour tous.

D. C.

Pour autant qu'on puisse en juger, l'horizon économique de l'Union européenne en général, de la zone euro en particulier, et donc de la France, n'est pas des plus réjouissants. Dans le meilleur des cas, les prévisions de croissance économique pour 2014 – FMI, OCDE, OFCE ... – oscillent aux...

Pour lire la suite, achetez l'article