Parlez pour moi ! La sollicitation sous l'Ancien Régime

Claude Habib

N° 132 Hiver 2010

Article


Dans un passage justement célèbre de La Démocratie en Amérique, Tocqueville oppose la société démocratique à celle qui l'a précédée : « L'aristocratie avait fait de tous les citoyens une longue chaîne qui remontait du paysan au roi ; la démocratie brise la chaîne et met chaque anneau à part. » De quoi est faite une telle chaîne ? Les remarques qui suivent portent sur la parole de sollicitation, sous l'Ancien Régime. Elles sont une réflexion sur cette chaîne, et comme une illustration de la formule de Tocqueville. Qu'est-ce qui fait tenir ensemble une société de corps ? Des attentes, des demandes, des espoirs qui certes ne sont plus les nôtres, mais que nous pouvons reconstituer. Notamment l'espoir que le supérieur, dans cette longue chaîne, relaie les demandes, et les porte plus haut.

C. H.

Quand la chaîne est rompue et que les anneaux sont à part, chacun a le devoir de s'affirmer directement. Dans la société moderne, l'individu est constamment requis de témoigner pour lui-même, sans intermédiaire aucun. Il doit dire je, et soutenir sa prétention. C'est vrai dans le...

Pour lire la suite, achetez l'article
L'Islam et son rapport au monde

L'Islam et ses attraits

Essai sur l'Islam et son rapport à la civilisation occidentale par Alain Besançon