Obama à Jérusalem : ce que parler veut dire

Ran Halévi

N° 142 Été 2013

Article


Comme certains événements, un grand discours politique peut révéler sa véritable portée longtemps après avoir été prononcé. Il est trop tôt pour savoir s'il faut qualifier d'historique l'allocution prononcée par Barack Obama le 21 mars dernier à Jérusalem devant des centaines d'étudiants israéliens et suivie par des millions de téléspectateurs. Admirant la forme – elle fut en effet digne d'admiration –, la plupart des commentateurs sont restés dubitatifs quant aux suites proprement politiques que pouvait produire ce brillant exercice. Un grand discours pour pas grand-chose ?

R. H.

De ce voyage, en effet, on n'attendait guère de percées spectaculaires. Les Israéliens, visiblement, avaient l'esprit ailleurs. Cela faisait des mois et des mois que la question des relations israélo-palestiniennes était absente du débat public. La campagne pour les élections législatives du 22 janvier puis les laborieuses...

Pour lire la suite, achetez l'article
L'Islam et son rapport au monde

L'Islam et ses attraits

Essai sur l'Islam et son rapport à la civilisation occidentale par Alain Besançon