Lettres de jeunesse à Suzanne Aron (1928-1934)

Simone Weil

N° 155 Automne 2016

Article


COMMENTAIRE

I[1927]Chère Suzanne,Je choisis pour t'écrire l'heure à laquelle je commence à sentir le bonheur d'exister ; c'est-à-dire vers minuit. Je ne suis pas encore à Chevreuse1, je ne fais pas encore six heures d'histoire ; je passe une bonne partie de la...

Pour lire la suite, achetez l'article