Ajouter au panier Acheter des crédits

Les victimes et le procès pénal

Dominique Schnapper

N° 179 Automne 2022

Article


Jusqu'en 2000, on pouvait avancer, comme l'avait fait Robert Badinter, que les victimes étaient « les oubliés des prétoires ». La loi du 15 juin 2000 a réparé cette négligence en veillant « à l'information et à la garantie des droits des victimes ». Entre 2005 et 2012, on a créé des bureaux d'aide aux victimes, et une Délégation interministérielle à l'aide aux victimes est aujourd'hui chargée de leur venir en aide. Le souci politique leur fait désormais toute leur place et on peut se demander s'il ne leur en fait pas trop.

D. S.

L'esprit démocratique des lois On ne peut comprendre ce changement de politique1 qu'à la lumière de quelques-unes des caractéristiques de la démocratie contemporaine qui rendent difficile l'exercice de la justice. On peut évoquer le privilège...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits