Les retraites : problèmes et solution

Philippe Trainar

N° 158 Été 2017

Article


En dépit des propos rassurants de tels responsables politiques ou de certains experts, la situation de notre système de retraites par répartition est préoccupante dès lors que l'on retient des hypothèses économiques et démographiques tendancielles. Même si l'on peut critiquer ces hypothèses, n'est-il pas paradoxal que notre système, qui devrait être prudent et résilient eu égard à la nature de ses engagements extrêmement longs, voire infinis, ne soit pas capable d'affronter des situations économiques qui dévient tant soit peu d'hypothèses optimistes ? Afin de comprendre les raisons de ce paradoxe, il faut revenir sur les spécificités de notre système ainsi que sur ses déterminants structurels de long terme. Nous verrons alors que les problèmes récurrents d'équilibre et d'équité du système français sont imputables à une incitation intrinsèque à la gestion au jour le jour, que l'on a beaucoup de mal à rattacher à une quelconque philosophie cohérente de la répartition. La première priorité consiste donc à clarifier cette philosophie pour en tirer une discipline rigoureuse qui permette d'assurer l'équilibre et l'équité du système dans la stabilité des taux de cotisations. Afin de garantir la pérennité de ce nouvel équilibre, il serait souhaitable de l'accompagner d'un certain nombre de réformes institutionnelles qui aideraient grandement à limiter les incitations à la procrastination.

Ph. T.

Un système bizarre et complexe Un régime qui se veut général mais qui est éclaté Notre système est l'héritier du régime de Vichy, qui l'a créé, ainsi que de la Libération et du programme de la Résistance, qui en ont consolidé les bases et les principes. L'intention...

Pour lire la suite, achetez l'article