Ajouter au panier Acheter des crédits

Les relations russo-turques

Entre l'animosité historique et le partenariat de circonstance

Françoise Thom

N° 175 Automne 2021

Article


Du xvie siècle au xxe siècle, la Russie et la Turquie furent des adversaires, en rivalité pour des sphères d'influence dans la région de la mer Noire, du Caucase et des Balkans. Elles se sont affrontées douze fois, la plupart de ces guerres se sont terminées par la victoire de la Russie. Pendant la Première Guerre mondiale, la Russie voulait reconquérir Constantinople. Pendant la Seconde Guerre mondiale la Turquie resta neutre puis rejoignit l'OTAN en 1952. Dans les années 1990, les relations entre les pays ont commencé à s'améliorer. À partir de 2003, lorsque Recep Erdogan arrive au pouvoir, s'esquisse un rapprochement russo-turc. Comment situer aujourd'hui les relations entre ces deux puissances, un partenariat de circonstance succède-t-il à un antagonisme historique profond ? Cette question est l'objet de cet article.

 

COMMENTAIRE

Un antagonisme historique À partir du xvie siècle1, la Russie et la Turquie furent des adversaires géopolitiques, en rivalité pour des sphères d'influence dans la région de la mer Noire, du Caucase et des Balkans. Du xvie au xxe...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits