Les municipales de mars 2020

Un mauvais tour ?

Pierre Martin

N° 170 Été 2020

Article


Le premier tour de ces élections le 15 mars, organisé alors que l'épidémie de coronavirus frappait déjà le pays, a été marqué par une abstention record, une très forte localisation du scrutin, un mauvais résultat pour la majorité gouvernementale, un échec de l'extrême droite, une percée attendue des écologistes et une résistance des partis traditionnels PS et LR. Celle-ci est plus explicable par des considérations locales que nationales. Ce fut en quelque sorte pour tout le monde un mauvais tour.

P. M.

Un climat politique défavorable Après des élections européennes décevantes pour le pouvoir1, le climat politique et social est resté difficile pour le gouvernement qui a poursuivi son action réformatrice. La réforme de l'assurance chô...

Pour lire la suite, achetez l'article