Les leçons de la Grande Récession

John B. Taylor

N° 156 Hiver 2016

Article


John B. Taylor a donné à Londres, à l'Institute of Economic Affairs, au début de l'année, une conférence intitulée Policy Stability and Economic Growth. Lessons from the Great Recession. L'Institute a bien voulu nous donner l'autorisation d'en publier la version française, et nous l'en remercions. Nous avons accompagné cette traduction de deux commentaires, dont les auteurs ont exercé de grandes responsabilités, pour Jacques de La Rosière, à la tête de la Banque de France et du Fonds monétaire international et, pour Jean-Claude Trichet, à la tête aussi de la Banque de France puis de la Banque centrale européenne. Cet ensemble offre une réflexion experte et approfondie sur le rôle respectif de la politique des finances publiques et de la politique monétaire en faveur de la croissance et de la stabilité, à la lumière des dernières décennies, et principalement de ce qu'il faut nommer maintenant la Grande Récession. Cette réflexion permet de revenir sur la grande question posée il y a plus de vingt ans par John B. Taylor : dans la conduite de la politique monétaire, les banques centrales doivent-elles privilégier les règles ou l'action discrétionnaire ? Rappelons que John B. Taylor est professeur à Stanford University. Il a joué un grand rôle dans la politique économique des États-Unis, tant au Council of economic advisers du Président qu'au Département du Trésor. En 1993, dans un article célèbre, il a proposé ce que l'on appelle « la règle de Taylor » qui définit la façon dont la Banque centrale doit de façon prévisible fixer les taux d'intérêt nominaux. On s'accorde à reconnaître que son influence intellectuelle sur la politique des banques centrales a été et reste considérable et que ses analyses permettent de comprendre les échecs et les succès des politiques monétaires des dernières années.

COMMENTAIRE

Je me concentrerai sur les leçons à tirer de notre expérience durant les quelques dernières années de la crise financière et la lente reprise après la Grande Récession. Je pense en effet qu'il est extrêmement important de comprendre ce qui est allé de travers et ce que nous pouvons...

Pour lire la suite, achetez l'article