Les Guizot et l'Angleterre

Laurent Theis

N° 140 Hiver 2012

Article


Lorsque François Guizot, protestant et libéral, est nommé ambassadeur à Londres en 1840, il possède déjà une connaissance approfondie de l'histoire et de la société anglaises, sur lesquelles portent ses œuvres majeures. La politique, avec la première entente cordiale, renforce les affinités du ministre avec le voisin d'outre-Manche. Des amitiés fidèles enrichissent cette anglophilie, qui s'étend à toute la famille Guizot. Pour eux, l'Angleterre, terre d'exil en 1848, est une seconde patrie.

L. T.

Le jeudi 27 février 1840, François Guizot, alors âgé de 52 ans, mit le pied pour la première fois sur le sol anglais. Il le faisait par profession, sinon par devoir, en tant qu'ambassadeur du roi Louis-Philippe auprès de la jeune reine Victoria. La plupart de ses contemporains...

Pour lire la suite, achetez l'article