Les cabinets d'avocats d'affaires en France

Olivier Chaduteau

N° 147 Automne 2014

Article


La profession d'avocat s'est, en un siècle, profondément transformée. Le barreau est devenu, complexe et hétérogène. L'avocat traditionnel n'a pas disparu : travaillant seul avec un secrétaire et parfois un clerc qui désormais se nomme assistant ou collaborateur. Il plaide les divorces, les loyers, les conflits et les délits mineurs. L'avocat d'affaires, celui qui conseille et défend des entreprises plutôt que des particuliers, existe depuis longtemps (on préférait autrefois dire « civiliste », Raymond Poincaré en était un des plus célèbres) et il égalait en prestige le grand avocat d'Assises comme Vincent de Moro-Giafferi. Mais aujourd'hui ces avocats d'affaires se multiplient, se spécialisent et s'associent. Parallèlement, on a fusionné les avocats et les avoués, la profession s'est féminisée et on a largement ouvert les barreaux aux conseils juridiques, comptables, auditeurs et autres experts des entreprises. En même temps qu'ils se spécialisaient, les avocats se sont de plus en plus associés et leurs associations grandissent et prennent des formes diverses. Il faut ajouter que cette évolution a été plus lente en France que dans le monde anglo-américain, que ces associations s'internationalisent et qu'il se crée à travers les principales villes du monde un maillage de grandes firmes d'avocats. Depuis le début du xxie siècle, le marché du droit et plus spécifiquement celui des sociétés ou associations d'avocats que l'on appelle « cabinets d'avocats d'affaires » connaît une importante mutation et, comme cet article va le montrer, cette évolution suggère l'avènement d'un nouveau paradigme du marché du droit dans le monde et en France. La transformation de ces cabinets et de leur modèle économique ne fait que suivre la mutation que connaissent le droit et l'organisation de sa fonction dans les entreprises et dans la société. En effet, le droit tient une place toujours croissante dans l'économie et celle-ci se mondialise et s'uniformise par les techniques qu'elle emploie. Du même pas, la profession d'avocat connaît une nouvelle révolution.

COMMENTAIRE

Une concurrence à plusieurs faces Au-delà de l'évolution des attentes des clients, le marché des cabinets d'avocats d'affaires connaît trois tendances marquantes aujourd'hui aussi bien à l'étranger qu'en France : 1) la course à la taille, 2...

Pour lire la suite, achetez l'article