L'enquête est vendue dans sa globalité.
Ajouter au panier Acheter des crédits

En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Enquête" du numéro 135

Lendemain d'une élection présidentielle

Jean-Dominique Giuliani

N° 135 Automne 2011

Article


9 mai 2012, l’élu, couvert des cicatrices d’une horrible campagne, apparaît à vingt heures sur les écrans des télévisions nationales. Les mois écoulés ont éprouvé le pays, cerné par la défiance, nourrie d’une avalanche de promesses. À deux reprises, les agences de notation ont dégradé la note de la France et sa dette est passée de 1 700 milliards d’euros à 2 300. Les prétendants à la fonction présidentielle s’étaient beaucoup affrontés sur la place du nucléaire dans le bouquet énergétique, l’âge de la retraite, l’immigration, le droit de grève dans les transports, la prime à 1 000 ou 3 000 euros promise après l’élection et les dates d’ouverture de la chasse au raton-laveur, toutes choses qui passionnaient intensément et n’étaient d’ailleurs pas sans importance. Les investisseurs internationaux, eux, ne cessaient d’évoquer la froide sensation du défaut de paiement. La France était le dos au mur et ils n’en avaient pas parlé. « Le successeur de Louis XIV », comme l’avait un jour qualifié Angela Merkel, présente une mine grave, les yeux rougis par trois nuits sans sommeil, la gorge nouée par l’angoisse.

  Jean-Dominique GIULIANI, Lendemain d'une élection présidentielle « Mes chers compatriotes,C'est avec gravité que je m'adresse à vous.Il y a un mois, vous m'avez donné votre confiance avec la mission de vous représenter et de conduire...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits