Leçons d'histoire pour une Europe en crise

Vincent Feré

N° 162 Été 2018

Article


Le 17 avril dernier, devant les eurodéputés à Strasbourg, le Président Macron a redit sa volonté de relancer l'Europe en affirmant que la « souveraineté européenne » était nécessaire « pour montrer aux citoyens européens que nous pouvons les protéger ». Au scepticisme des partenaires de la France, ne peut-on pas objecter, en méditant l'histoire de l'Europe, que la « souveraineté européenne » constitue bien pourtant la réponse politique à une crise de l'UE qui est d'abord aujourd'hui, comme ce fut le cas déjà dans le passé, une crise de l'appartenance ?

V. F.

Depuis vingt ans au moins, partout en Europe, l'idée souverainiste remporte des victoires : les partis populistes, de droite comme de gauche, y occupent désormais un rôle central dans le jeu politique, à l'ouest comme dans les anciens pays du bloc communiste, au point de participer au pouvoir en...

Pour lire la suite, achetez l'article