Le partenariat stratégique franco-russe : inutile et incertain

Françoise Thom

N° 130 Été 2010

Article


Les dirigeants français viennent de faire un choix dont ils ne mesurent peut-être pas les conséquences pour l'OTAN, pour l'Union européenne et pour la France. Ils s'engagent résolument dans la création d'un axe Paris-Moscou, qui doit se concrétiser dans les domaines économique et stratégique et qui comporterait, selon le Président Medvedev, une dimension « spirituelle ». Les arguments avancés en faveur de ce choix par la partie française, répétés avec une monotonie mécanique qui trahit l'indigence de la réflexion, voire l'absence de conviction de ceux qui les ânonnent, sont aussi faciles à résumer qu'à réfuter.

F. T.

L'argument de la guerre froideLa Russie n'est plus une menace mais un partenaire, nous dit-on. Seuls les ringards de la guerre froide pensent autrement. La France a besoin de la Russie, « pour la préservation de la paix, pour surmonter la crise », selon Nicolas Sarkozy. Elle lui fait...

Pour lire la suite, achetez l'article