La Suisse, prospérité, stabilité et droits référendaires

François Garçon

N° 166 Été 2019

Article


Contre qui tente d'expliquer le système politique suisse, tout semble s'être ligué. Spécialement en France. Pensez donc, une nation qui tient debout sans État ! Un pays où, pour berceuse, les citoyens ont une histoire récente sans apothéoses militaires, ni défaites héroïques. On mesure dès lors combien il est difficile d'intéresser le public étranger sur la montée aux alpages, la formation duale ou le plein-emploi. La Suisse est pourtant prospère et son système démocratique pourrait fournir une bonne source d'inspiration. On lira attentivement cet article en pensant aux propositions qui ont fleuri en France pendant le Grand Débat.

F. G.

Pour rappel, la Suisse c'est 26 cantons, soit autant d'États, chacun doté de sa Constitution, de son drapeau, de son Parlement, de son exécutif. Un pays où, dans les économies européennes, la TVA, l'impôt le plus injuste selon Milton Friedman, est la plus basse (7,7 %). Longtemps...

Pour lire la suite, achetez l'article