Ajouter au panier Acheter des crédits

La singularité française ?

Joseph Hanimann

N° 163 Automne 2018

Article


Les Français n'ont que trop tendance à s'observer, pour se dénigrer ou pour se rengorger. Aussi paraît-il utile de savoir ce que pensent de la France des étrangers qui y vivent et qui savent l'analyser sans préjugé ni passion mais avec sympathie. C'est le cas de Joseph Hanimann. Correspondant culturel à Paris pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung de 1986 à 2011, puis pour la Süddeutsche Zeitung, il a bien voulu nous donner cet article, ce dont nous le remercions bien vivement. Il constate que « la France multiplie depuis quelques décennies des retours inquiets sur ses principes républicains. Des notions comme “égalité”, “laïcité”, “service public”, “pouvoir de l'État” se trouvent, en effet, bousculées par les mécanismes de l'unification européenne et de la mondialisation. Le pays donne l'impression de se chercher. Lui qui se voulait exemplaire se voit désormais volontiers comme une exception ». Joseph Hanimann observe ici quelques-unes de ces idées directrices, d'un point de vue européen, allemand notamment, afin d'envisager leur avenir.

COMMENTAIRE

Une chose était certaine dès mon arrivée en France comme correspondant de la Frankfurter Allgemeine Zeitung en 1986 : jamais l'expression de « la grande nation » ne ferait partie de mon vocabulaire. Cette formule un brin familière, ironique et faussement savante mais répandue parmi une certaine élite allemande suggère une complicité...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits