La question keynésienne

Jean Peyrelevade

N° 131 Automne 2010

Article


Chaussons un instant les lunettes des partisans de la dette publique, qui veulent en faire un principe actif et permanent de politique économique. Sont-ils vraiment si myopes que de nier l'évidence ?

J. P.

Dette et dépenses publiquesUn État qui s'endette connaît un besoin de financement. Celui-ci, en économie fermée ou dont les échanges avec l'étranger sont à l'équilibre, est comblé par le secteur privé, donc les ménages. En effet, les entreprises consacrent leur épargne brute à l'investissement et...

Pour lire la suite, achetez l'article